Gymnastique : la Fédération canadienne renonce à un tournoi qualificatif pour les JO à cause du Covid-19

Le tournoi doit se dérouler au mois de juin au Brésil mais la situation sanitaire dans ce pays a conduit la fédération candadienne à prendre des mesures drastiques. 

Article rédigé par
Publié
Temps de lecture : 2 min.
La gymnaste canadienne Brooklyn Moors lors des championnats du monde de gymnastique artistique 2019 à Stuttgart, en Allemagne. 
 (THOMAS KIENZLE / AFP)

La Fédération canadienne de gymnastique a annoncé, vendredi 7 mai, que ses athlètes ne participeraient pas à l'épreuve de qualification de dernière chance pour les Jeux olympiques de Tokyo le mois prochain à Rio, en raison de la situation sanitaire au Brésil.

Il n'y aura donc pas d'équipe canadienne aux Championnats panaméricains 2021, qui se tiendront au Brésil du 4 au 13 juin, avec comme conséquence pour ses gymnastes de laisser passer une chance de qualification dans les épreuves artistiques masculines et féminines, ainsi qu'en rythmique.

Le Brésil, deuxième pays le plus endeuillé au monde

La situation épidémique au Brésil explique cette décision. Le pays est en proie à une escalade des contaminations au Covid-19 et totalise plus de 416 000 décès, ce qui en fait le deuxième pays le plus endeuillé au monde derrière les États-Unis. "Dans ce contexte de pandémie, il est nécessaire de se préoccuper des déplacements à l'étranger pour participer à des compétitions", a justifié Ian Moss, directeur général de Gymnastique Canada, dans un communiqué.

"La Fédération a un protocole d'évaluation des risques très détaillé et nous avons estimé que le risque pour la santé et la sécurité de tout le personnel voyageur était trop élevé pour envisager de participer à la compétition", a-t-il expliqué. Pour les gymnastes qui espéraient encore valider leur billet pour Tokyo, le rêve s'effondre. "Nous sommes conscients de l'impact de ces décisions sur nos athlètes, en particulier les seniors qui ont consacré tant d'années à leur ambition de participer aux Jeux olympiques", a regretté Ian Moss.

Une option choisie par d'autres fédérations 

La Fédération canadienne de gymnastique n'est pas la première à annoncer une telle mesure. Avant elle, le 26 février 2021, la Fédération néo-zélandaise de basket  avait elle aussi annoncé son forfait pour le Tournoi masculin de qualification olympique pour les Jeux de Tokyo. Un retrait justifié par le coût engendré par un tel voyage et également par les protocoles sanitaires liés au Covid-19.

Quelques jours plus tard, le 1er mars, c'est au tour de l'équipe de Chine de handball féminin de renoncer à participer au tournoi de qualification pour les Jeux olympiques de Tokyo en raison d'un trop grand nombre de contraintes liées au coronavirus. Même choix pour la Fédération sénégalaise de handball qui a informé,  le 9 mars 2021, la Fédération internationale que son équipe féminine ne participerait pas au tournoi de qualification. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.