JO 2022 : moustache, coupe mulet et grand cœur, qui est Matt Hamilton, la nouvelle star du curling ?

Avec son style atypique et ses prises d’engagement, Matt Hamilton détonne sur les pistes de curling à Pékin.

Article rédigé par
De notre envoyé spécial à Zhangjiakou - Adrien Hemard - franceinfo: sport
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Le curleur américain Matt Hamilton a beaucoup fait parler de lui sur les réseaux sociaux pour son look atypique. Moustache, cheveux sur les épaules, bedaine et tatouages sur l'avant bras, le champion olympique 2018, accompagné du lanceur John Shuster, n'en reste pas moins un grand compétiteur. Il a également expliqué que les racines de ce nouveau style étaient surtout une marque de soutien à l'association StacheStrong, une organisation caritative contribuant à la recherche sur le cancer du cerveau. (LILLIAN SUWANRUMPHA / AFP)

Lewis n'est plus le seul Hamilton à briller sur les pistes. Si le Britannique excelle sur le goudron un volant à la main, son homonyme américain prénommé Matt brille sur la glace, avec une pierre de granite au bout des doigts. Champion olympique en titre, Matt Hamilton est en train de devenir une figure de ces JO de Pékin, là où on attendait plus des Shaun White, Marco Odermatt ou Mikaela Shiffrin. Et s'il est toujours en piste pour conserver son titre, ce n'est pas pour ses performances que "Super Mario" cartonne sur les réseaux sociaux.

Moustache, cheveux sur les épaules, bedaine et tatouages sur l'avant bras : Matt Hamilton paraît tout droit sorti d'une forêt de son Wisconsin natal, lui le natif de Madison dont il s'est tatoué la skyline. En 2018, sa casquette rouge et sa moustache en avait déjà fait une vedette des réseaux sociaux, avant même qu'il n'enlève l'or olympique avec son coéquipier John Shuster.

Quatre ans plus tard, le quintuple champion du monde n'a pas changé, en dehors de sa chevelure. Une nouvelle coupe pour une bonne raison, puisque l'Américain a expliqué faire cela pour l'association Stache Strong "une organisation caritative incroyable qui fait des choses incroyables et je suis ravi d'aider à collecter des fonds et de sensibiliser davantage à la recherche sur le cancer du cerveau !" Preuve que Matt Hamilton maîtrise les beaux gestes en dehors des pistes de curling. Il affiche d'ailleurs ostensiblement son soutien au mouvement Black Lives Matter.

Super Mario Boss

Technicien en recherche et développement à l'année, Matt Hamilton soigne aussi son style, qui fait réagir sur les réseaux sociaux. On a ainsi pu le voir sur la piste avec chaussettes en hommage au dessin animé Rick & Morty. Mais ce sont surtout ses Nike au pied qui charment les fans. Un coup calculé par le curleur, qui confiait à ESPN être excité d'aller à Pékin avec ses chaussures "absolument flamboyantes". Grâce à une semelle en teflon, Matt Hamilton peut glisser avec style sur les pistes de curling.

  (LILLIAN SUWANRUMPHA / AFP)

"C'est important de bien se sentir dans ses chaussures au curling, c'est un peu comme des chaussures de bowling", analyse notre consultante Pauline Jeanneret. Mais plus qu'une fantaisie esthétique, la Française y voit une façon de développer le curling aux Etats-Unis : "Pour une discipline pas populaire, il faut en faire parler d'une façon ou d'une autre. Ils ont choisi de le faire par leur style, et puis ils sont champions olympiques quand même". L'image renvoyée par Matt Hamilton, second lanceur du Team USA après John Shuster, est donc loin d'être anecdotique. Même si elle étonne.

"lls ont un look, mais aussi une condition physique particulière à l'heure où les joueurs de curling sont devenus de vrais athlètes, qui suivent une vraie préparation physique. On a l'impression qu'il sort de nulle part."

Pauline Jeanneret

à franceinfo sport

Pourtant, derrière l'image de bûcheron un peu cliché se cache un champion olympique redoutable, rappelle Pauline Jeanneret : "Avec Shuster, ils sont très expérimentés. L'expérience est très importante pour la stratégie au curling. Ils détonnent un peu par leur style mais ils ont totalement leur place aux JO".

Passionné de golf et de pêche, Matt Hamilton coche toutes les cases du champion humain. Ce que confirme Pauline Jeanneret : "C'est quelqu'un de très bien, il s'entend bien avec tous les autres joueurs. Il avait même invité les Suédois à son mariage. C'est vraiment un personnage". Et aussi un sérieux prétendant à la médaille d'or, que sa sœur Becca pourrait aussi ramener avec l'équipe féminine. Car aussi exubérant soit-il en apparence, sur la piste Matt Hamilton est avant tout un redoutable curleur, très efficace. Et si le carré final est encore loin, Super Mario espère sauter une nouvelle fois sur la plus haute marche du podium.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Curling aux JO d'hiver 2022

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.