Cet article date de plus d'un an.

Tokyo-2020 : Les Français assurent au TQO de boxe à Londres, épargné par le coronavirus

Les Français ont répondu présents au tournoi de qualification olympique de boxe, qui se déroule ce weekend à Londres, malgré la vague d'annulation d'événements sportifs, qui sévit en Europe à cause de l'épidémie du coronavirus. Quatre des cinq Bleus engagés depuis le début du TQO ont remporté leur combat. Selon nos informations, ce TQO pourrait être interrompu une fois les qualifiés pour Tokyo connus.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

L'équipe de France de boxe est très bien rentrée dans le tournoi qualificatif pour les Jeux Olympiques de Tokyo. Quatre des cinq boxeurs qui ont combattu ce weekend à Londres ont accédé au tour suivant. Les tricolores ont enregistré la victoire de Samuel Kistohurry (-57kg) samedi, qui n'a désormais plus besoin que de gagner lundi, pour rallier Tokyo. Wilfried Florentin s'est imposé dimanche dans les -91 kg face au Letton Grisunins et affrontera le Russe Gadzhimagomedov mardi en huitièmes de finale. Dans cette catégorie, une place dans le dernier carré est synonyme de qualification pour les Jeux.

Ça passe pour Mestiaen et Sonvico, pas pour Ntambwe

Chez les femmes, Mona Mestiaen (-57 kg) et Emilie Sonvico (-69 kg) ont remporté leur premier combat dimanche soir, respectivement face à la Danoise Melissa Mortensen en 16es de finale et la Croate Ivana Habazin en huitièmes. Les Bleus ne sont pas passés loin d'un 5/5, mais Gaëtan Ntambwe s'est incliné en 16es de finales des -81 kg, face au Russe Imam Khataev, par arrêt de l'arbitre dès la première reprise. Le Lensois n'ira pas à Tokyo.

Voir le post sur Instagram

Aucune mesure sanitaire

Au delà d'être suivi pour les performances de nos Bleus, ce TQO de boxe est scruté de près compte tenu du contexte actuel. En effet, ce tournoi fait figure d'irréductible gaulois au milieu d'une vague d'annulation d'événements sportifs en Europe et dans le monde, à cause de l'épidémie de coronavirus. Alors qu'on aurait pu imaginer ce TQO à huis clos ou avec des dispositions sanitaires particulières, notre envoyé sur place n'a relevé aucun dispositif contre le coronavirus. Le public est bien présent et les athlètes ne sont pas confinés. Tous les boxeurs de toutes les nations s’échauffent au même endroit et se côtoient sans distances de sécurité.

Au total, 13 boxeurs Français participent à ce TQO de Londres, dont Victor Yoka (21 ans), frère de Tony Yoka, champion olympique des super-lourds en 2016. Selon nos informations, le tournoi pourrait ne pas aller à son terme en raison des risques liés à l'épidémie. En effet, il est possible que les organisateurs y mettent fin une fois les qualifiés pour Tokyo connus.

Voir le post sur Instagram

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Boxe aux Jeux olympiques de Tokyo 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.