JO 2022 : la biathlète française Justine Braisaz-Bouchet sacrée championne olympique sur la mass start

En souffrance dans ces Jeux, Justine Braisaz-Bouchet a sorti la course de sa vie pour remporter la mass start, vendredi, dernière épreuve des JO en biathlon. Grandiose.

Article rédigé par
De notre envoyé spécial à Zhangjiakou - Adrien Hemard
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La biathlète française Justine Braisaz-Bouchet célèbre sa victoire lors de la mass sart, le 18 février 2022, aux Jeux olympiques de Pékin. (PIERRE-PHILIPPE MARCOU / AFP)

Incroyable Justine Braisaz-Bouchet, invraisemblable mass start ! Pour clore le programme olympique féminin en biathlon, on a eu le droit à une course complètement folle, avec des favorites longtemps devant mais piégées au tir, et une médaillée d'or tricolore surprise : Justine Braisaz-Bouchet.

A 25 ans, la biathlète des Saisies obtient sa première médaille olympique individuelle, et la plus belle. En or, la Française devance les deux légendes norvégiennes Tiril Eckhoff et Marte Olsbu Roeiseland.

Un troisième tir renversant

Longtemps dans le peloton, loin de la tête de course, Justine Braisaz-Bouchet a profité du troisième tir, le premier debout, pour renverser totalement la mass start. Alors que les grandes favorites norvégiennes Tiril Eckhoff et Marta Olsbu Roeiseland arrivaient largement en tête sur le pas de tir, le vent est venu redistribuer les cartes en envoyant les leaders sur l'anneau de pénalité.

Jusque-là, la Française dans le coup était Julia Simon. Mais comme toutes les biathlètes bien positionnées avant ce premier tir debout, la Tricolore est partie à la faute. Mais une autre Bleue a surgi avec un 5/5 : Justine Braisaz-Bouchet. Propulsée en tête à égalité avec Marta Olsbu Roeiseland, la native d'Albertville a alors fait parler sa puissance sur les skis.

Justine Braisaz-Bouchet apporte une cinquième médaille d'or à l'Équipe de France en s'adjugeant la mass start (12,5 km). La native d'Albertville devient la première Française à remporter un titre olympique sur une épreuve individuelle féminine en biathlon depuis Florence Baverel-Robert à Turin en 2006.

Avant le dernier tir (debout), Justine Braisaz-Bouchet devançait ainsi de plus de 15 secondes ses poursuivantes cinq étoiles. Malgré une faute sur ce pas de tir toujours ouvert aux vents, la Française est à nouveau sortie en tête, profitant encore des erreurs de ses adversaires.

Seule au monde avec une cinquantaine de secondes d'avance sur les deux légendes norvégiennes, Justine Braisaz-Bouchet a eu le luxe de pouvoir savourer son dernier tour de future championne olympique, avant de croquer dans sa première médaille d'or aux JO, à 25 ans. Aussi inattendu que fabuleux.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Biathlon aux JO d'hiver 2022

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.