JO 2021 - Athlétisme : trois choses à savoir sur le prodige américain Erriyon Knighton, successeur annoncé d'Usain Bolt

La jeune star du sprint américain (17 ans) s'est qualifiée mardi pour la finale du 200 m hommes. Une performance dans la droite lignée de son ascension fulgurante ces derniers mois.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Le jeune Américain Erriyon Knighton s'est qualifié pour la finale du 200 m des Jeux olympiques de Tokyo, mardi 3 août.  (MUSTAFA YALCIN / ANADOLU AGENCY)

Qui a dit qu'il n'y avait pas de relève du sprint après la retraite du roi Usain Bolt ? Certainement pas ceux qui ont déjà entendu parler (ou vu courir) Erriyon Knighton, la nouvelle pépite du sprint américain. À seulement 17 ans, et après avoir signé le sixième temps des demi-finales du 200 m (20"02), l'étoile montante de l'athlétisme s'est qualifiée pour la finale du demi-tour de piste des Jeux olympiques de Tokyo, prévue mercredi 4 août (14h55 heure française). Voici trois choses à savoir sur Erriyon Knighton, jeune prodige qui n'en finit plus de brûler les étapes.

Sur les traces d'Usain Bolt

Erriyon Knighton court vite. Voire très vite. Au point de détrôner Usain Bolt. En mai dernier, l'athlète américain, 1,91 mètre et 77 kg, crée la surprise en s'emparant du record du monde cadets (moins de 18 ans) sur 200 m, détenu par le Jamaïquain depuis 2003 (20''13), avec un temps de 20''11 à Jacksonville (Floride).

Quelques jours plus tard, à Eugène (Oregon), le Floridien bat le record "lycéen" américain détenu jusqu'ici par Noah Lyles lors des Trials 2016, en signant un temps de 20''04. Une performance qui lui permet de réaliser le meilleur temps des séries ce jour-là et de se classer devant le champion du monde de la discipline (ce même Noah Lyles) et Fred Kerley, un autre cador du sprint américain.

Et ce n'est pas fini. En finale, le jeune sprinteur améliore son propre record personnel sur le demi-tour de piste, réalisant un nouveau record du monde juniors (moins de 20 ans), avec un chrono de 19''84... soit 9 centièmes de moins qu'Usain Bolt (19''93) en avril 2004. Un record qu'il peut encore améliorer jusqu'à fin 2023, eu égard à son âge.

20"02 en demi-finale du 200 m pour Erriyon Knighton, qualifié aisément pour la grande finale à seulement 17 ans.

Erriyon Knighton est, à ce jour, le seul sprinteur de l'histoire à être passé sous les 20 secondes sur 200 m à moins de 18 ans. En se qualifiant pour les Jeux, il est également devenu le plus jeune athlète masculin américain à y participer depuis Jim Ryun, en 1964.

C'est un ancien joueur de football américain

Il rêvait de football américain et d'une carrière universitaire en NCAA (le championnat universitaire américain) il y a encore quelques années. Erriyon Knighton débute l'athlétisme en 2019 seulement, lors de sa première année à Hillsborough. Le coach du receveur (wide receiver pour les connaisseurs) est également celui de la section d'athlétisme de son lycée.

Décelant un certain talent, il lui propose de travailler sa vitesse avec l'équipe d'athlétisme du lycée afin de mettre à mal les défenseurs adverses. Mais très vite, son potentiel impressionne. Dès sa première saison, Erriyon Knighton est chronométré en 10"66 sur 100 m et signe un temps de 21"39 sur le 200 m.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par €rri¥on J. Knighton™️ (@erriyon.k)

Lors de sa deuxième saison, en août 2020 aux AAU Junior Olympics, alors qu'il n'a plus été engagé en compétition depuis plus de six mois en raison du Covid, il brille à nouveau. Le Floridien réalise un temps de 21"28 puis 20"33 sur 200 m, faisant déjà de lui le deuxième cadet le plus rapide de l'histoire.

Il aimerait suivre des études de médecine

En août 2020 toujours, juste après son 20"33, Erriyon Knighton est contacté par Adidas. Il prend le temps de réfléchir pendant un mois, avant d'accepter un contrat avec la célèbre marque et de passer professionnel début 2021. En prenant cette décision, il renonce à son éligibilité à pratiquer l'athlétisme au lycée et à l'université.

Mais le jeune prodige continue d'aller en cours et ne veut pas mettre un terme à son cursus scolaire. S'il n'a pas le droit de courir pour une équipe d'athlétisme universitaire, ni de pratiquer le foot US en NCAA, cela ne l'empêchera pas d'aller à l'université, d'autant que ses études seront prises en charge par son équipementier. Il dit vouloir étudier la médecine, car des membres de sa famille pourraient lui apporter leur aide, comme sa mère, qui est infirmière.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Athlétisme aux Jeux olympiques de Tokyo 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.