Jeux paralympiques 2021 : la délégation afghane ne pourra pas se rendre à Tokyo, en raison de la crise politique que traverse le pays

Deux sportifs étaient en lice pour représenter l'Afghanistan aux Jeux paralympiques de Tokyo.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La gouverneure de Tokyo Yuriko Koike, la présidente des Jeux de Tokyo Seiko Hashimoto, le président du Comité international paralympique Andrew Parsons, et la ministre des Jeux olympiques et paralympiques Tamayo Marukawa, en conférence de presse le 16 août 2021 (RODRIGO REYES MARIN / AFP)

En proie à une crise politique d'envergure, l'Afghanistan n'aura pas de représentants aux Jeux paralympiques de Tokyo, qui débutent le 24 août. Deux sportifs, engagés dans les épreuves de taekwondo, faisaient partie de cette délégation, Zakia Khudadadi et Hossain Rasouli. Selon le Comité international paralympique, "la situation très grave" que traverse le pays, ainsi que "les aéroports fermés" rendent leur départ pour Tokyo "impossible"

Une première femme afghane aux Paralympiques

À 23 ans, Zakia Khudadadi aurait été la première femme afghane à représenter son pays aux Jeux paralympiques. Mais les talibans, opposés à ce que les femmes aillent à l'école, travaillent ou fassent du sport, ont repris le pouvoir dimanche 15 août, après une offensive éclair.

Aucun commentaire n'a été fait sur une aide éventuelle du CIP aux athlètes paralympiques afghans. "Nous espérons que l'équipe et son encadrement vont rester en sécurité pendant cette période difficile", a simplement indiqué Craig Spence, le porte-parole du Comité

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Jeux paralympiques de Tokyo 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.