Cet article date de plus de deux ans.

Vidéo Paralympiques 2022 : Kendall Gretsch, en or à Pékin comme à Tokyo, la championne des quatre saisons

Publié
Durée de la vidéo : 1 min
Médaillée de bronze sur l'épreuve de para triathlon de 6 km, catégorie assise, l'Américaine Kendall Grestch a remporté le titre sur la course de 10 km, avec un temps de 33'12"3 et une pénalité. Elle devance sa compatriote Oksana Masters (33'21"0) et la Chinoise Yilin Shan (37'17"8).
Para biathlon : Kendall Gretsch décroche l'or paralympique de justesse Médaillée de bronze sur l'épreuve de para triathlon de 6 km, catégorie assise, l'Américaine Kendall Grestch a remporté le titre sur la course de 10 km, avec un temps de 33'12"3 et une pénalité. Elle devance sa compatriote Oksana Masters (33'21"0) et la Chinoise Yilin Shan (37'17"8).
Article rédigé par franceinfo: sport
France Télévisions - Rédaction Sport

Six mois après son titre à Tokyo sur le para triathlon, Kendall Gretsch a réédité sa performance en biathlon assis lors des Jeux paralympiques d'hiver de Pékin 2022.

C'est certainement la belle histoire du jour. Six mois après avoir remporté la médaille d’or en triathlon lors des Jeux paralympiques d’été de Tokyo, l’Américaine Kendall Gretsch s’est imposée sur le biathlon assis en distance moyenne (10 kilomètres), mardi 8 mars.

Une quatrième médaille d’or en quatre ans pour l’Américaine, sacrée à Pyeongchang sur le 6 kilomètres assis en biathlon et sur le 12 kilomètres assis en ski de fond. En 2018, elle devenait d’ailleurs, la première athlète du pays de l’Oncle Sam à recevoir une breloque en or dans la discipline du biathlon.

Intenable en biathlon, moins sur le ski de fond

Avec une médaille d’argent acquise un peu plus tôt dans la semaine sur le 6 kilomètres assis, Kendall Gretsch a pour objectif de terminer sur le podium du 12,5 kilomètres pour compléter sa collection de médailles. Âgée de 29 ans, elle ne compte pas s'arrêter là, puisqu'en ski de fond, elle vise le podium. Tenante du titre sur le 12 kilomètres assis, elle n’a pas pu faire mieux que 4e en Chine.

"J'ai l'habitude de faire cette transition chaque année et je la fait depuis quatre ans désormais. Physiquement, l'enchaînement des saisons, c'est quelque chose que je connais bien, mais mentalement, c'est un peu plus difficile. Ce à quoi je faisais vraiment attention, c'était de m'assurer après Tokyo que j'avais une bonne récupération mentale avant de revenir pour me préparer pour Pékin", a déclaré l'Américaine sur le site officiel des Jeux paralympiques de Pékin, quelques jours avant le début des hostilités. Depuis sa naissance, Kendall Gretsch souffre de spina bifida, une malformation congénitale liée à un défaut de formation du tube neural au début de la grossesse. Ce mauvais développement peut entraîner par la suite une paralysie et une perte de sensibilité au niveau des jambes.

Un titre tant espéré

Kendall Gretsch gère sa carrière sportive en suivant ses sensations. En novembre 2020, elle a pu arrêter son travail et se focaliser sur le sport après une décision forte du Comité olympique et paralympique américain de rémunérer à part égale les médaillés olympiques et paralympiques. "Je ne veux jamais arriver à ce point où le plaisir est dépassé, où cela devient un travail et non quelque chose que vous aimez", ajoute-t-elle sur site des Jeux paralympiques.

Son titre à Tokyo en para triathlon a été une consécration pour elle. L'Américaine se sent libérée depuis ce sacre : "C'est difficile de se présenter le jour J et de réaliser une telle performance. Je suis vraiment reconnaissante d'avoir pu le faire et de partager mon expérience. Ce n'était pas une seule course, c'était neuf ans de compétition de triathlon et de sport de compétition de niveau international qui ont mené à ce moment". En 2014, elle avait été élue paratriathlète de l'année aux États-Unis, mais sa catégorie n'avait pas été ajoutée aux Jeux paralympiques d'été de Rio.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.