Hongrie-France : "De la déception mais pas d’inquiétude" pour Hugo Lloris et les Bleus

A l’issue de leur match nul contre la Hongrie (1-1), les Bleus, éreintés par les conditions de la rencontre, ont voulu positiver pour la suite. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Hugo Lloris a regretté le manque d'efficacité des Bleus face à la Hongrie. (FRANCK FIFE / POOL)

Des regrets, de la fatigue, mais du positif. Dans une Puskas Arena pleine et surchauffée sous 35 °C, les Bleus ont concédé le match nul face à la Hongrie (1-1). Les hommes de Didier Deschamps ont semblé limités physiquement tandis que les Hongrois se sont jetés sur tous les ballons. À l’issue de la rencontre, les Français regrettaient ce manque de jus, en soulignant que le contexte leur était hostile.

"Je suis cuit", a rapidement déclaré Antoine Griezmann, visiblement éreinté, au micro de TF1. "C’était un match difficile, avec le public on ne s’entendait pas sur le terrain, la pelouse était sèche, il faisait super chaud", a expliqué le buteur français. Portée par ses supporters dans un stade plein, la Hongrie a mis les Bleus en difficulté : "On tombe sur une belle équipe hongroise, qui a joué avec ses tripes, son coeur et ses supporters, donc le match était très compliqué. Pour la chaleur, c’était la même chose pour les deux équipes. Ça a été dur physiquement mais l’important c’est qu’on n'ait pas perdu", a relevé Presnel Kimpembe.

Le public, le plaisir de Tolisso

Seul Corentin Tolisso s'est montré positif sur la présence des plus de 67 000 supporters, même hostiles aux Français : "On était un peu surpris parce qu’ils ont fait énormément de bruit, mais c’était un vrai plaisir de retrouver autant de spectateurs après si longtemps"

Selon Didier Deschamps, ce contexte n’a pas permis à ses joueurs de bonifier leurs temps forts : "Eux, ils mènent sur leur seule occasion, et avec ce soutien populaire, ils ont joué à 100%. Nous on a eu un départ un peu laborieux, peut-être qu’on n’avait pas les jambes nécessaires. Je n’enlève pas le mérite à cette équipe hongroise qui a fait le match de sa vie. Le Portugal s’était aussi cassé les dents sur cette équipe pendant 80 minutes. Ils étaient beaucoup plus dynamiques que nous, et c’était plus difficile de faire les efforts sous cette température". 

Des regrets mais un regard déjà tourné vers le Portugal

Le capitaine de l’équipe de France, Hugo Lloris, a regretté le manque d’efficacité de ses coéquipiers : « On a des situations avant la mi-temps pour prendre l’avantage et ça nous aurait donné plus d’aisance pour gérer le match et l’adversaire. Je ne sais pas s’il y a eu un relâchement dans le temps additionnel de la première période, quand on prend un but. Il y a de la déception, mais pas d’inquiétude ». Un sentiment partagé par Antoine Griezmann : « On a le groupe et le banc pour créer la différence à chaque match, mais derrière il faut qu’on soit plus solide. Devant, c’est seulement le quatrième match qu’on joue ensemble, on n’a pas su se trouver et on le paye cash ».

Mais celui qui a permis aux Bleus d’égaliser ne se laisse pas abattre et se projette déjà vers le dernier match de la poule: "Il va falloir vite se reprendre pour aller gagner contre le Portugal". Le match se déroulera à Budapest, mercredi 23 juin, à 21 heures. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Euro 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.