Euro 2024 : le favori allemand, l'Ecosse pour surprendre, la perle hongroise Dominik Szoboszlai… Le groupe A à la loupe

Pays hôte, l'Allemagne est la grande favorite de sa poule face à trois outsiders de cet Euro.
Article rédigé par Adrien Hémard Dohain
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Le groupe A de l'Euro 2024. (France TV)

Pas le plus spectaculaire sur le papier, le groupe A de l’Euro a tout de même fière allure, avec quatre nations qui étaient déjà en lice en 2021. Évidemment, l’Allemagne, qualifiée d’office en qualité de pays hôte, fait figure de favorite de cette poule. Les Allemands devront, toutefois, se méfier de la Suisse, deuxième de son groupe de qualifications derrière la Roumanie, mais toujours fiable dans les compétitions internationales.

Régulièrement qualifiés ces dernières années, les Hongrois ont aussi une progression à valider, eux qui sont restés invaincus durant 14 matchs, du 26 septembre 2022 au 4 juin dernier. Enfin, l’Ecosse arrive revancharde. De retour à l’Euro en 2021 après 25 ans d’absence, mais derniers de leur poule, les Ecossais sortent d’une campagne de qualification aboutie, terminée juste derrière l’Espagne, qu’ils ont battue 2-0 chez eux.

Le joueur : Dominik Szoboszlai

Les mordus de football anglais le connaissent déjà, puisqu’il a explosé cette saison avec Liverpool. Le grand public devrait, en tout cas, découvrir cet été le capitaine hongrois de 23 ans (41 sélections, 12 buts), milieu de terrain au pied droit soyeux et leader technique des Magyars. Un joueur à l’ancienne, capable d’illuminer une rencontre d’une passe ou de perforer la lucarne d’une frappe lointaine, qui rappelle les numéros dix romantiques d’une autre époque. Autrement dit : le genre de joueur pour lequel on allume sa télévision, même pour un Hongrie-Ecosse. 

Le chiffre : 5 

Même si elle a éliminé la France en huitièmes de finale de l’Euro 2021, la Suisse reste souvent sous-estimée à l’échelle internationale. Pourtant, la Nati n’a manqué aucune compétition majeure (Euro et Coupe du monde confondus) depuis plus de vingt ans. Mieux encore : sur leurs cinq dernières participations à l’Euro et à la Coupe du monde, les Helvètes sont systématiquement sortis de leur poule. Une performance loin d’être neutre.

La surprise : l’Ecosse 

En trois participations à l’Euro, l’Ecosse n’est jamais sortie de sa poule. Or, avec la formule à 24 équipes, une place de meilleur troisième pourrait tout à fait revenir à des Ecossais capables de battre l’Espagne lors des qualifications. Dans un 3-4-3 très compact, composé de joueurs peu connus mais aguerris et articulé autour des stars Andrew Robertson (Liverpool), Scott McTominay (Manchester United) et John McGinn (Aston Villa), l'Ecosse a tous les atouts pour faire des ravages dans cette poule très ouverte. D’autant que les Ecossais affrontent l’Allemagne en match d’ouverture, et n’auront donc aucune pression face au favori, hôte de l'épreuve.

L’anecdote pour briller : ne dites plus "la Mannschaft"

Prétentieux, les Allemands ? Pas tant que ça. En juillet 2022, la Fédération allemande de football (DFB) a renoncé au surnom “Die Mannschaft”, qui signifie “L’équipe”. Principalement utilisé à l’étranger depuis des années, ce surnom (réduction de Nationalmannschaft) a été jugé trop prétentieux par les Allemands. A la place, la DFB est revenue à des surnoms plus classiques comme "die NationalElf" (le onze national) ou “die Deutschland-Elf” (le onze de l’Allemagne).

Le calendrier du groupe A : 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.