Euro 2024 : la Hongrie s'impose au bout des arrêts de jeu et s'offre un espoir de qualification, l'Ecosse éliminée

Les Hongrois ont fait mouche en contre-attaque en fin de rencontre, dimanche, pour prendre la troisième place du groupe A (1-0).
Article rédigé par Maël Russeau
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié
Temps de lecture : 1 min
Kevin Csoboth célèbre son but pour la Hongrie contre l'Ecosse à l'Euro, le 23 juin 2024 à Stuttgart. (DAMIEN MEYER / AFP)

Un but qui peut valoir très cher. La Hongrie s'est imposée 1-0 contre l'Ecosse, dimanche 23 juin à Stuttgart (Allemagne), grâce à une réalisation de Kevin Csoboth après dix minutes d'arrêts de jeu. Une victoire sur le gong qui propulse les hommes de Marco Rossi à la troisième place du groupe A de l'Euro 2024. Les Magyars devront attendre la fin de la phase de poules pour savoir si leurs trois points et leur différence de buts de -3 sont suffisantes pour figurer parmi les quatre meilleurs troisièmes et ainsi se qualifier pour les huitièmes de finale.

Un succès précieux acquis lors d'une fin de match intense, après une rencontre où les deux équipes se sont longtemps neutralisées. Mieux classés au coup d'envoi, les Ecossais ont eu la possession du ballon (60%), mais de manière complètement stérile avec seulement un tir avant la 90e. Les Hongrois se sont, eux, un peu plus mis en situation de marquer, sans pour autant vraiment inquiéter Angus Gunn avant le but libérateur. 

La rencontre a également été marquée par la sortie sur civière entourée de draps de Barnabas Varga, après un choc aérien avec Angus Gunn qui a laissé KO le milieu de terrain des Magyars, transporté directement à l'hôpital. 

Des arrêts de jeu suffocants

Alors que le match nul, éliminant quasiment les deux équipes, se profilait, la rencontre s'est complètement débridée dans les arrêts de jeu avec des opportunités de part et d'autre. Côté hongrois, Andras Schäfer (90e), Dominik Szoboszlai (90+1e) ont buté sur Angus Gunn, avant que Kevin Csoboth (90+2e) ne voie sa tentative croisée toucher le montant droit du gardien écossais. En face, Scott McTominay (90+7e), légèrement hors jeu, a touché la barre, puis Grant Hanley (90+8e) a manqué de conviction dans sa frappe à dix mètres du but plein axe.

C'est finalement sur un corner écossais que le tableau d'affichage a été débloqué par les Hongrois. Kevin Csoboth et Roland Sallai ont parfaitement négocié la contre-attaque pour délivrer leurs supporters et espérer la qualification. Ils sont donc désormais dans l'attente pour savoir s'ils pourront accéder aux huitièmes de finale.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.