Cet article date de plus d'un an.

Euro 2022 : "La déception et une certaine forme de rage sévissent en moi", réagit Marie-Antoinette Katoto après l'annonce de son forfait

L'attaquante française a été touchée à un genou contre la Belgique, jeudi soir, et souffre d'une entorse avec une lésion du ligament croisé antérieur.

Article rédigé par Maÿlice Lavorel, franceinfo: sport
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Marie-Antoinette Katoto blessée sur le terrain face à la Belgique, à Rotherham, le 14 juillet 2022. (FRANCK FIFE / AFP)

Marie-Antoinette Katoto accuse le coup. L'attaquante du PSG a posté un long message sur Twitter pour réagir à l'annonce de son forfait pour le reste de l'Euro 2022, vendredi 15 juillet, après sa blessure contractée face à la Belgique (2-1) un jour plus tôt. 

"Les mots sont difficiles, la déception et une certaine forme de rage sévissent en moi aujourd'hui", commence la joueuse de 23 ans. "De la rage, oui, car nous jouons au football pour vivre ces compétitions, pour ces moments si particuliers", poursuit-elle sans cacher sa tristesse. Katoto affiche ensuite sa déception de quitter ses coéquipières : "J'avais à coeur de porter fièrement les couleurs de mon pays et donner tout mon possible pour rêver d'un sacre."

Katoto "première supportrice" des Bleues

La Parisienne donne tout de même rendez-vous aux supporters après sa guérison, promettant de se soigner et se remettre le plus vite possible. Sans oublier d'adresser un mot de soutien à ses coéquipières à Rotherham : "Je suis votre première supportrice", assure-elle. 

Marie-Antoinette Katoto a reçu des témoignages publics de soutien de la part de plusieurs joueuses du groupe tricolore. "Grosse pensée pour toi Marie. Reviens nous vite et en pleine forme. Tu es une guerrière", a notamment partagé sur Twitter sa camarade d'attaque au PSG, Kadidiatou Diani. "On est avec toi", a assuré de son côté la défenseure lyonnaise Griedge Mbock.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

Euro 2024 et Euro 2025

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.