Euro 2021 : le Portugal, tenant du titre, éliminé par la Belgique en huitièmes de finale

Les Diables rouges ont fait tomber les tenants du titre en huitièmes de finale, dimanche.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
La star de la sélection du Portugal, Cristiano Ronaldo, mécontent lors du huitième de finale de l'Euro 2021 contre la Belgique d'Eden Hazard, le 27 juin 2021 à Seville. (THANASSIS STAVRAKIS / POOL / AFP)

Le tenant du titre est tombé. La Belgique est venue à bout du Portugal en huitièmes de finale dimanche 27 juin à La Cartuja de Séville (1-0). Opportunistes et plus réalistes, les Diables rouges ont ouvert le score sur leur seule frappe cadrée de la rencontre. Et font donc subir une énorme déconvenue au Portugal, qui a toujours été présent en quarts de finale de l’Euro depuis 1992.

Un Hazard en cache un autre

Ce n’est pas forcément le Hazard qu’on attendait. Et finalement il a répondu présent quand la Belgique a eu besoin de lui. Acculés par des Portugais plutôt entreprenants offensivement (huit tirs en première période), les Diables rouges ont été sauvés par un grand Thibaut Courtois, qui a fait une parade décisive sur un coup franc de Cristiano Ronaldo (23e). Puis la lumière est venue de Thorgan Hazard. Sur une passe de Thomas Meunier, le joueur du Borussia Dortmund a décroché une frappe flottante des 20 mètres, trompant ainsi Rui Patricio (42e).

Un éclair dans cette nuit sévillane qui permet à l’ancien joueur du RC Lens de porter à sept son nombre de buts en sélection. Intenable, l’attaquant belge n’a pas hésité à combiner avec son frère, Eden Hazard, ou avec Romelu Lukaku sur les phases de contres pour faire avancer le jeu. Après la sortie sur blessure de Kevin de Bruyne (48e), l'attaquant du BVB a prouvé à Roberto Martinez qu'il pouvait être le facteur X de sa sélection.

L’art de savoir souffrir

Si souverains en poule avec trois victoires en autant de rencontres, les Diables rouges ont montré qu’ils savaient s’adapter tactiquement contre le Portugal. Amoureux de la possession de balle (60% en moyenne), ils ont délibérément laissé le ballon aux Portugais et ont préféré souffrir.

Si la défense belge a souvent plié, si elle s'est fait peur, parfois, en subissant de nombreux assauts (23 tirs en tout), elle n’a pas rompu. En effet, que ce soit Diogo Jota (58e), Bruno Fernandes (61e), Renato Sanches (68e), Cristiano Ronaldo (72e), ou encore Ruben Dias (82e) aucun n'a réussi à faire trembler les filets du gardien du Real Madrid, impérial sur sa ligne. Un manque de réalisme qui a rendu les Portugais nerveux et brouillons, à l’image de Pepe auteur d’une vilaine faute sur Romelu Lukaku (77e).

Presque homériques, les Belges ont souffert jusqu’au bout comme en témoigne la dernière frappe de la jeune pépite portugaise João Félix dans le temps additionnel, qui a frôlé le montant de Courtois. Avec cette petite victoire, la Belgique se qualifie pour la quatrième fois de son histoire en quarts de finale. Elle affrontera l’Italie, pour une place dans le dernier carré le 2 juillet.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Euro 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.