Cet article date de plus de deux ans.

Euro 2021 : le jour où Gareth Southgate a précipité l'élimination de l'Angleterre face à l'Allemagne au championnat d'Europe 1996

Gareth Southgate affronte de nouveau l'Allemagne en huitième mardi, cette fois dans la peau du sélectionneur. 

Article rédigé par Emmanuel Rupied, franceinfo: sport
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié
Temps de lecture : 2 min
Gareth Southgate avait manqué son penalty décisif en demi-finale de l'Euro 1996 face à l'Allemagne.  (FIRO SPORTPHOTO / AUGENKLICK/FIRO SPORTPHOTO)

Si l'écrin a changé depuis 2003, les souvenirs sont restés là même où l'Angleterre a été frappée en son cœur. À Wembley, mardi 29 juin, Allemands et Anglais ont prévu un remake de l'Euro 1996, 25 ans après. Il ne sera pas sur le terrain, mais Gareth Southgate aura une place déterminante sur le banc de touche en sa qualité de sélectionneur des Three Lions. 

Lui comme les autres n'ont pas oublié ce qu'il s'est passé lors de ce championnat d'Europe, déjà en Angleterre, le soir du 26 juin 1996. Ce soir-là, Gareth Southgate a vu sa carrière être marquée au fer rouge. Celui du déshonneur, après avoir grandement contribué à l'élimination de son équipe en demi-finale au terme d'une séance de tirs au but irrespirable, dans l'ancien stade de Wembley, et après une partie longtemps indécise (1-1).

Échec et mat

Dans une interview en 2018 pour le Guardian, Gareth Southgate expliquait que malgré sa volonté de passer à autre chose, il y avait toujours quelqu'un pour lui rappeler son méfait. "Je suis dans le hall d'un hôtel et une fille se tourne vers son petit ami et dit : 'Je pense que c'est le gars qui a raté le penalty'. 'Chut' lui répondra-t-il. Mais trop tard."

Son tir un peu mou arrêté par Andreas Köpke, le premier et seul manqué de cette séance de tirs au but, aurait pu rester anecdotique si Andreas Möller n'avait pas transformé le sien dans la foulée, envoyant l'Allemagne en finale. Mais le milieu de la Mannschaft, bien que suspendu pour la finale, n'a pas prévu de faire une fleur au défenseur anglais. Ses coéquipiers sont sacrés champions d'Europe quelques jours plus tard.

David Seaman tente de réconforter Gareth Southgate après son penalty manqué face à l'Allemagne.  (FIRO SPORTPHOTO / AUGENKLICK/FIRO SPORTPHOTO)

La principale interrogation, elle, est ailleurs. Désigné comme étant le 6e tireur, celui qui évolue alors à Aston Villa n'a tiré qu'un penalty auparavant dans sa carrière. Et l'a manqué. Dans une sélection expérimentée (Shearer, Sheringham, Adams, Gascoigne), le nouveau, qui n'est arrivé qu'en décembre de l'année d'avant, n'a pas évoqué ce "détail" auprès de son sélectionneur Terry Venables comme il le reconnaîtra plus tard dans le Guardian

Southgate, 25 ans pour apprendre

Un quart de siècle est passé avant cette nouvelle rencontre entre l'Angleterre et l'Allemagne. Et le jeune Southgate a bien grandi. Interrogé en 2018 après sa défaite en Coupe du monde face à la Belgique en quart de finale sur l'éventualité de jouer des penaltys, il était alors longtemps revenu sur ses méthodes largement inspirées de son passé de joueur.

Ses hommes avaient ainsi commencé à tirer régulièrement des tirs au but après chaque session d'entraînement plusieurs mois en amont. Deux analystes vidéos étaient là pour étudier les tireurs adverses. Les listes des tireurs avec des solutions de back up avaient déjà été établies. À voir maintenant si, en trois ans, Southgate a une nouvelle fois trouvé des solutions pour ne pas revivre le drame de Wembley...

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.