Euro 2021 : l'Espagne élimine la Croatie en prolongation et affrontera la Suisse en quarts de finale

Grâce à leur victoire épique contre les vice-champions du monde, les Espagnols retrouvent les quarts de finale de l'Euro pour la première fois depuis 2012.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Pablo Sarabia, buteur contre la Croatie, le 28 juin 2021.  (STUART FRANKLIN / POOL / AFP)

Les mots manquent pour décrire la dramaturgie de cette rencontre. L’Espagne s’est imposée après prolongation contre la Croatie (5-3) au terme d'un match fou en huitièmes de finale de l’Euro, lundi 28 juin. Dominatrice et plus entreprenante, la Roja rejoint les quarts pour la première fois depuis 2012, année de son dernier sacre. Elle affrontera la Suisse.

Boulette, confort et gestion…

Contre une Croatie éteinte et peu dangereuse (0 tir cadré en première période) pendant 80 minutes, la Roja s’était pourtant rendu la tâche difficile. Après une passe en retrait anodine de Pedri, Unai Simon a manqué son contrôle et a laissé le ballon filer dans ses cages (0-1, 20e). Un but gag qui résonnait déjà comme le symbole d’un match qui n’allait pas se passer normalement.

Multipliant les assauts pour égaliser, l'Espagne a finalement fait sauter le verrou croate grâce à Pablo Sarabia (1-1, 38e). Le joueur du Paris Saint-Germain a poussé le ballon au fond des filets de Livakovic, après plusieurs tentatives contrées ou repoussées, inscrivant ainsi son deuxième but dans cet Euro. En confiance, la Roja a ensuite aggravé le score grâce à César Azpilicueta (2-1, 57e) et Ferran Torres (3-1, 77e).

… avant une fin de match et une prolongation complètement folle

Rien ne semblait enrayer la machine espagnole dans cette rencontre. Et pourtant, les Croates, dans un scénario presque homérique, sont revenus au score, contre toute attente. Bien entendu, le réveil a été lancé par leur inépuisable capitaine, Luka Modric, éteint jusqu’ici, qui a ouvert le chemin du but à Orsic (85e). Remontés à bloc face à des Espagnols accusant le coup, les Vatreni ont égalisé dans le temps additionnel (90+2), par l’intermédiaire de Mario Pasalic, entré en jeu dix minutes plus tôt.

Mais cet uppercut n’a pas fait faiblir l’Espagne, sûre de ses capacités et de son jeu. Dès le début de la prolongation, les deux équipes ont lancé leurs assauts pour prendre l'avantage. Malheureux sur l’ouverture du score croate, Unai Simon s’est rattrapé en sauvant les siens, grâce à un arrêt sensationnel devant Orsic (96e).

Morata, maladroit puis héros

Et finalement, la lumière est venue d'Alvaro Morata, le maudit. Le vilain petit canard espagnol, maladroit devant les cages et critiqué par la presse espagnole a délivré sa sélection, d’une reprise du pied gauche parfaite, après un contrôle de la poitrine, sur une passe de Dani Olmo (100e). Après plusieurs tentatives ratées (19e, 73e), le joueur de la Juventus s’est offert son deuxième but dans cet Euro et est devenu le bourreau des Croates.

L’Espagne a ensuite creusé l’écart grâce à Oyarzabal (103e). Après cette victoire pleine de courage, la Roja s'autorise le droit de rêver dans cet Euro.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Euro 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.