Cet article date de plus de neuf ans.

Un ancien pasteur ouvre un sexshop pour chrétiens

Au Pays-Bas, Marc Angenent a laissé derrière lui son office du dimanche pour se consacrer à l'épanouissement sexuel de sa communauté.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un pasteur néerlandais s'est converti au business de l'érotisme. (LAURENCE DUTTON /STONE SUB / GETTY IMAGES)

Des sextoys plutôt que des sermons. Marc Angenent, pasteur néerlandais, désespéré d'entendre ses paroissiens se plaindre de leur vie sexuelle, s'est converti au business de l'érotisme, rapporte l'hebdomadaire allemand Der Spiegel (lien en anglais) vendredi 20 avril. Avec son sexshop en ligne et ses conseils personnalisés, l'ancien pasteur d'Utrecht, âgé de 56 ans, a même élargi sa communauté.

Sur le site Liefdestuin.nl ( "jardin d'amour" en néerlandais), aucune image pornographique, ni même érotique. Ni hommes, ni femmes nus. La page d'accueil est illustrée par de doux coquelicots et des petits coeurs un brin kitsch. Il faut s'aventurer à quelques clics supplémentaires pour accéder aux produits vendus : lubrifiant, préservatifs, godes, stimulateurs de prostate... Son produit-phare s'appelle "Iris", mesure 22 centimètres, vibre et coûte 99,95 euros.

"Ne pas choquer les chrétiens"

En revanche, il ne vend pas de fouets. Non pas que Marc Angenent considère certaines pratiques comme interdites aux yeux de Dieu, mais il ne "souhaite pas choquer les chrétiens", explique Der Spiegel. Et si on lui réclame des objets qu'il ne propose pas, il les commande à son fournisseur, estimant que "c'est rentable"

Le pasteur n'est pas pour autant motivé par l'argent. Selon l'hebdomadaire, c'est pour l'épanouissement sexuel de sa paroisse qu'il prie désormais. Marc Angenent, qui a prêché pendant 23 ans "en jean et sweatshirt", décrit sa communauté comme "ouverte et jeune". En rendant visite à ses ouailles, il les a pourtant souvent entendus se plaindre d'une "vie sexuelle ennuyeuse" voire "absente". Le pasteur, inspiré de sa propre expérience d'homme marié, s'est donc improvisé sexothérapeute pour leur dispenser des conseils. Au coeur de son discours, "l'érotisme" et le "désir", explique le pasteur. Des notions au sujet desquelles il a interrogé Dieu, dit-il, "qui ne lui a pas répondu". Un silence qu'il a pris pour une bénédiction.

 

 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Culture

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.