Cet article date de plus de quatre ans.

Vidéo "Les 35 heures de Baba" : un chroniqueur de Cyril Hanouna embrasse une femme sur ses seins sans son consentement, le CSA va instruire le dossier

Le CSA a reçu plus de 250 signalements après ce passage dans le cadre d'un marathon des 35 heures de Cyril Hanouna sur C8. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Jean-Michel Maire embrasse la poitrine d'une jeune femme sans son accord, sur le plateau de l'émission "Touche pas à mon poste" sur C8, le 12 octobre 2016.  (C8)

Lors du marathon télévisuel de Cyril Hanouna sur la chaîne C8, un chroniqueur de "Touche pas à mon poste" a dérapé et embrassé une femme sur sa poitrine, sans son consentement. La scène s'est passée vers 1h15, dans la nuit du jeudi 13 au vendredi 14 octobre, rapporte le site Pure médias.

La jeune femme, Soraya, joue le rôle de Kim Kardashian dans une scène censée reproduire le braquage et l'agression de la star à Paris dans la nuit du 2 au 3 octobre. Le chroniqueur Jean-Michel Maire tente alors d'aider Soraya. Et Cyril Hanouna demande à son chroniqueur s'il souhaite "faire un bisou un peu long, genre vraiment, ça se pécho" .

"Une galoche ! Un baiser d’une minute trente !" renchérit Jean-Michel Maire. "Soraya, est-ce que ça vous dirait d'embrasser Jean-Michel Maire ?" interroge le présentateur de "Touche pas à mon poste". La jeune femme fait un signe de la tête pour signifier son désaccord avant de dire clairement "non".

Le CSA reçoit plus de 250 signalements

"Elle a dit oui !" s'amuse Jean-Michel Maire. "J'ai dit non !" répond Soraya, précisant que "quelqu’un regarde" son passage dans l'émission. Malgré ces refus répétés, Jean-Michel Maire embrasse par surprise la poitrine de la jeune femme. "Merci Soraya ! C'est déplacé... Franchement, ça ne se fait pas du tout, excusez-le", déclare alors Cyril Hanouna, qui qualifie son chroniqueur de "goujat de première". Puis, Jean-Michel Maire s'excuse.

"Embrasser une femme sur les seins par surprise, alors que cette femme a refusé à plusieurs reprises auparavant d’embrasser un homme est une agression sexuelle. La retransmission en direct de l’agression ajoute à l’humiliation subie par cette jeune femme", souligne l'association Osez le féminisme.

"Nous ne pouvons tolérer que des agressions sexuelles soient retransmises en direct à la télé, sous couvert de 'jeu', qui est une scène de violence masculine, d’humiliation d’une femme", ajoute Osez le féminisme qui a saisi le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA). Le CSA dit avoir reçu plus de 250 signalements au sujet de cette scène. "Le dossier va être instruit prochainement", indique le gendarme de l'audiovisuel. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.