Cet article date de plus de dix ans.

Vidéo Bernadette Lafont, de la nouvelle vague à "Paulette"

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min
Bernadette Lafont, étoile belle et rebelle du cinéma français (Francetv info)
Article rédigé par franceinfo
France Télévisions

La comédienne s'est éteinte jeudi 25 juillet à l'âge de 74 ans, dans son Gard natal. Egérie de la nouvelle vague, elle laisse une trace indélébile dans l'histoire du 7e art. Retour en vidéo sur ses plus grands rôles.

Hospitalisée depuis lundi après un malaise, Bernadette Lafont s'est éteinte jeudi 25 juillet au Grau-du-Roi, dans son Gard natal. La comédienne française laisse derrière elle une carrière riche en succès et en rôles qui ont marqué le public, comme le relate Christophe Ayraud pour France 2. L'actrice, qui enchaînait les tournages et les projets, a connu un beau succès en 2013 dans Paulette, où elle campait une retraitée qui se met à dealer du cannabis pour joindre les deux bouts. Sorti en janvier, le film a attiré plus d'un million de spectateurs.

Actrice incontournable du cinéma français

A la fin des années 1950, elle était devenue l'égérie de la nouvelle vague, tournant notamment Le Beau Serge de Claude Chabrol, puis La Fiancée du pirate de Nelly Kaplan, Une belle fille comme moi de François Truffaut ou encore La Maman et la Putain de Jean Eustache. Alternant films pointus et comédies plus ou moins anticonformistes, elle devient une actrice incontournable du cinéma français, de La Gueule de l'autre de Pierre Tchernia (1979), avec Michel Serrault et Jean Poiret, à L'Effrontée (1985) de Claude Miller, avec Charlotte Gainsbourg, pour lequel elle a obtenu le César du Meilleur second rôle féminin.

Couronnée d'un César d'honneur en 2003 pour l'ensemble de sa carrière, elle devait tourner Les Vacances du petit Nicolas, dont la sortie est prévue en juillet 2014.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.