Clémence Botino, Miss Guadeloupe, est sacrée Miss France 2020

La jeune femme de 22 ans succède à Vaimalama Chaves, qui représentait Tahiti.

Miss Guadeloupe lors de l\'élection de Miss France 2020, le 14 décembre à Marseille.
Miss Guadeloupe lors de l'élection de Miss France 2020, le 14 décembre à Marseille. (FRED DUGIT / MAXPPP)

La Guadeloupe attendait cela depuis dix-sept ans. Clémence Botino, Miss Guadeloupe 2019, a été sacrée Miss France 2020 samedi 14 décembre à Marseille (Bouches-du-Rhône), devançant in extremis Miss Provence, la régionale de l'étape. 

"Je ne sais pas quoi dire... J'ai longtemps hésité à me présenter à Miss France.. (...) Cette victoire je la donne à la Guadeloupe et à la France", a réagi la jeune femme, très émue, juste après son sacre. Elle a été préférée par les téléspectateurs aux quatre autres finalistes, Miss Provence, Miss Tahiti, Miss Bourgogne et Miss Côte d'Azur. 30 jeunes femmes de toute la France étaient en compétition.

La jeune femme, titulaire d'un bac S mention très bien a la particularité d'avoir étudié un an à Miami, ce qui l'a rendue totalement bilingue. Elle est étudiante en histoire de l'art à la Sorbonne et souhaiterait s'orienter vers la conservation du patrimoine. Elle a confié au cours de l'émission avoir attendu pour se présenter au concours, après avoir poussé ses études. Elle se présente comme passionnée d'art, particulièrement de musique et de cinéma, aimant aussi les voyages, la mode et jouer du piano.

"On n'avance pas tant que ça"

Ce concours de beauté, critiqué par des féministes à l'heure de #Metoo, est suivi chaque année par des millions de téléspectateurs. Les féministes dénoncent une vision rétrograde des femmes. Malgré la prise de conscience de la société sur le harcèlement sexuel ou les violences faites aux femmes "on est un peu désespérés (par le succès de Miss France) et on voit qu'on n'avance pas tant que ça", expliquait avant l'émission l'une des porte-paroles de l'association Osez le Féminisme.

Interrogée sur les critiques de féministes, Miss France a répondu que le concours était aussi là pour "encourager les jeunes femmes à faire ce qu'elles veulent, ce en quoi elles croient". "Le féminisme, (les femmes le font) au quotidien, en allant travailler, en créant des familles".

"Les Guadeloupéens avaient envie de cette victoire"

La lauréate âgée de 22 ans est originaire de la commune du Gosier. "Les Guadeloupéens avaient envie de cette victoire, sans eux tous, je ne serais pas là aujourd'hui", a déclaré lors d'une conférence de presse la jeune femme, installée depuis deux ans à Paris.

"Magnifique et époustouflante notre clémence Botino" a salué sur Facebook Josette Borrel Lincertin, présidente du département, se disant "tellement fière d'elle et de son parcours. Un beau symbole d'une France multicolore et fière de sa diversité". "On a explosé", rapporte à l'AFP Ary Chalus, le président de la Région Guadeloupe, qui se trouvait au concert de Kassav, à Baie-Mahault, quand la nouvelle est tombée.