Droits de diffusion de la Ligue 1 et de la Ligue 2 : rupture du contrat entre Mediapro et la LFP

Le directeur général du groupe sino-espagnol l'a annoncé à ses salariés ce vendredi matin. L'accord doit encore être validé par le conseil d'administration de la LFP et le tribunal de commerce de Nanterre la semaine prochaine.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Les studios de la chaine de télévision, à Aubervilliers, le 18 aout 2020. (BERTRAND GUAY / AFP)

Mediapro, diffuseur principal de la Ligue de football professionnel (LFP) depuis cette saison, ne va plus diffuser les championnats de Ligue 1 et de la Ligue 2, ce qui va se traduite par l’arrêt de la chaîne Téléfoot, a annoncé Julien Bergeaud, le directeur général de Mediapro, à ses salariés ce vendredi matin. Mediapro a proposé pour solde de tout compte 100 millions d'euros d'indemnisation à la LFP pour mettre fin au contrat sur les droits de diffusion, a appris franceinfo d'une source proche de la LFP.

L'accord doit être validé par le conseil d'administration de la LFP, puis passer devant le tribunal de commerce de Nanterre. Il ne sera donc scellé que dans une semaine, le 18 ou le 21 décembre. C'est la raison pour laquelle, ni la Ligue ni Mediapro n'ont accepté de communiquer pour l'instant.

En revanche, la chaîne Téléfoot a déjà elle confirmé vendredi qu'elle diffuserait les matchs jusqu'au 23 décembre au moins.

Une conséquence de la crise sanitaire du Covid-19

Le groupe sino-espagnol, détenteur de 80% des droits des Championnats de France de football, est en négociation depuis le 19 octobre avec la LFP via une procédure auprès du tribunal de commerce de Nanterre. Il veut renégocier le contrat de cette saison 2020-2021, en raison de la crise sanitaire du Covid-19 qui aurait diminué la valeur réelle du championnat.

Les regards vont désormais se tourner vers Canal+, diffuseur historique du Championnat de France qui reste discret sur le dossier et a déjà indiqué via son patron Maxime Saada qu'il ne réinvestirait pas "à perte" dans le football. Cela laisse craindre une décote de plusieurs centaines de millions d'euros par an. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.