Cet article date de plus de trois ans.

Canular de Cyril Hanouna : sa société de production dépose plainte pour "dénonciation calomnieuse"

"Nicolas Noguier, président de l'association Le Refuge, va devoir s'expliquer sur ses déclarations contradictoires, que je considère comme sidérantes voire même fantaisistes", a justifié l'avocat de H2O.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'animateur de C8, Cyril Hanouna, pose à Paris, le 8 juin 2016. (JOEL SAGET / AFP)

L'affaire Hanouna rebondit. H2O, la société de production de l'animateur de C8, a déposé deux plaintes contre X pour "dénonciation calomnieuse" et "diffusion de fausses nouvelles" et une plainte en diffamation contre le président de l'association Le Refuge, a annoncé son avocat, mercredi 31 mai, confirmant une information du Parisien. Les trois plaintes ont été déposées mardi : l'une à Montpellier (pour dénonciation calomnieuse) et les autres à Paris, selon Stéphane Hasbanian.

"Nous avons déposé ces trois plaintes car cela fait une douzaine de jours que nous sommes sans nouvelles d'une victime imaginaire du canular, qui aurait été prétendûment accueillie par Le Refuge", association d'aide aux victimes d'homophobie, explique l'avocat, ajoutant que l'organisation s'était "fait l'écho d'une victime qui aurait été chassée de chez lui par ses parents à la suite de la découverte de son homosexualité".

"Sanctionner une manipulation"

"Nicolas Noguier, président de l'association Le Refuge, va à la suite de ces plaintes devoir s'expliquer sur ses déclarations contradictoires, que je considère comme sidérantes voire même fantaisistes", poursuit-il. "Nous avons légitimement demandé à la justice, par le truchement de ces plaintes, de rechercher la vérité, d'identifier les responsables au sein de cette association et de sanctionner ce qui est pour nous une manipulation", ajoute Stéphane Hasbanian.

Depuis la diffusion d'un canular téléphonique jugé homophobe dans son émission, les difficultés se sont accumulées pour l'animateur de C8, lâché par une partie des annonceurs, épinglé par le CSA qui a ouvert une procédure, pointé du doigt par de nombreuses associations et personnalités. L'animateur est par ailleurs convoqué mercredi par Marlène Schiappa, la secrétaire d'Etat à l'Egalité entre les femmes et les hommes.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.