Cet article date de plus de trois ans.

Canular jugé homophobe de Cyril Hanouna : le CSA ouvre une procédure de sanction contre la chaîne C8

Le Conseil supérieur de l'audiovisuel a reçu plus de 25 000 plaintes, un record, au sujet d'un canular dans lequel l'animateur piégeait des homosexuels à l'aide d'une fausse annonce sur un site de rencontre.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
L'animateur Cyril Hanouna dans les tribunes du Parc des Princes, à Paris, pour un match de Ligue 1 entre le PSG et l'Olympique Lyonnais, le 13 décembre 2015. (FRANCK FIFE / AFP)

Pour la troisième fois depuis novembre 2016, le CSA a annoncé, mardi 23 mai, l'ouverture d'une procédure de sanctions contre C8 au sujet d'une séquence d'une émission de Cyril Hanouna : cette fois, c'est un canular qui est visé, dans lequel l'animateur piégeait des homosexuels en se faisant passer pour un homme en quête de partenaires. Le CSA a reçu un nombre de signalements record, plus de 25 000, au sujet de cette séquence diffusée jeudi.

Une instruction avant d'éventuelles sanctions

"Constatant que cette chaîne avait déjà fait l’objet de deux mises en demeure pour méconnaissance du respect de la dignité humaine et encouragement à un comportement discriminatoire, note le CSA dans un communiqué, le directeur général du CSA a transmis ce jour ces informations au rapporteur indépendant."

Pour décider d'une éventuelle sanction, le CSA doit en effet d'abord confier une instruction à un rapporteur indépendant. Ce n'est qu'à l'issue de cette instruction, et "après audition", que le CSA peut sanctionner, rappelle l'instance.

Se défendant contre les critiques appelant à une sanction plus rapide, le régulateur de l'audiovisuel appelle d'ailleurs à "faire évoluer le cadre juridique de la procédure" afin de réduire les délais.

Deux procédures déjà ouvertes sur Hanouna

Deux autres procédures de sanctions ont déjà été ouvertes contre C8 au sujet de Cyril Hanouna : l'une après la diffusion dans l'émission "La grande rassrah", en novembre, d'un canular où il piégeait son chroniqueur Mathieu Delormeau en lui faisant croire à la mort d'un homme ; l'autre, un mois plus tard, au sujet d'une séquence où l'animateur, après avoir posé les mains de la chroniqueuse Capucine Anav sur différentes parties de son corps alors que celle-ci avait les yeux bandés, affirmait qu'il lui avait posé la main sur son sexe.

Mardi, le CSA a indiqué avoir reçu récemment les conclusions du rapporteur indépendant au sujet de ces deux séquences. "Les auditions des représentants de [C8] seront fixées très prochainement afin de statuer sur ces affaires", affirme l'instance.

Après avoir évoqué son dernier canular contesté, lundi, lors de son émission "Touche pas à mon poste", Cyril Hanouna a présenté ses excuses, dans une lettre publiée par Libération (réservée aux abonnés). "Je suis bouleversé à la lecture de certains témoignages ou commentaires. (...) Tout cela m’a fait réfléchir en profondeur à la conséquence de certaines de mes attitudes", écrit l'animateur, qui promet de se "rapprocher" des associations luttant contre l'homophobie.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.