"Touche pas à mon poste" : Cyril Hanouna réclame (en chanson) que le CSA lui rembourse ses 3 millions euros d'amende

La chaîne C8 avait écopé de cette amende record en juillet 2017 après la diffusion dans TPMP d'un canular qui avait été jugé homophobe par le Conseil supérieur de l'audiovisuel.

L\'animateur Cyril Hanouna, en juin 2018 à Paris.
L'animateur Cyril Hanouna, en juin 2018 à Paris. (J.E.E / SIPA)

Cyril Hanouna tourne en dérision les 3 millions d'euros d'amende infligés à son émission par le Conseil supérieur de l'audiovisuel en 2017. L'animateur star de C8 a demandé, mercredi 27 février, sous forme de chanson parodique, en direct dans "Touche pas à mon poste", que l'argent lui soit rétribué.

"Oh mon Dieu, rendez-les moi, les millions du CSA. Enlevez-moi même tout le reste, mais pas la photo de Schrameck", chante-t-il, faisant allusion à l'ancien président du CSA, Olivier Schrameck, qui était à la tête de cette autorité lorsque l'amende a été infligée. "Il m'a pas lâché une seconde, il veut même ma table de ping-pong. Prenez moi toutes mes pépettes mais laissez-moi ma trottinette", poursuit-il sur l'air des Yeux de la mama de Kenji Girac. 

La chaîne C8 avait écopé de cette amende record en juillet 2017 après la diffusion dans TPMP d'un canular téléphonique dans lequel l'animateur, se faisant passer pour homosexuel, appelait en direct des hommes ayant répondu à une fausse petite annonce qu'il avait publiée sur un site de rencontres. Le CSA, qui avait reçu plusieurs milliers de signalements au sujet de cette séquence, avait jugé que l'animateur avait "eu recours à de nombreux clichés et attitudes stéréotypées sur les personnes homosexuelles". "La société C8 a gravement méconnu le principe de respect de la vie privée, ainsi que son obligation de lutter contre les discriminations", avait jugé le CSA.

A l'époque, l'association de lutte contre l'homophobie Le Refuge avait affirmé que l'une des victimes de ce canular l'avait contactée pour lui faire part des menaces que son père lui aurait proférée à la suite de son passage à l'antenne. Une affaire dans l'affaire qui avait alimenté la polémique et aggravé le cas de C8. Mais fin 2018, l'association a reconnu que cet appel de détresse n'avait jamais existé. Dans cette affaire, Cyril Hanouna a donc aussi déposé plainte pour diffamation.