Vincent Bolloré quitte les instances dirigeantes de Canal+

Le patron de Vivendi, qui s'était fortement impliqué dans le remaniement des équipes et le redressement de sa filiale, est remplacé par Jean-Christophe Thiery. 

Le patron du groupe Vivendi, Vincent Bolloré, lors d\'une conférence de presse à La Défense (Hauts-de-Seine), le 21 avril 2017.
Le patron du groupe Vivendi, Vincent Bolloré, lors d'une conférence de presse à La Défense (Hauts-de-Seine), le 21 avril 2017. (ERIC PIERMONT / AFP)

Vincent Bolloré quitte la présidence du conseil de surveillance de Canal+, annonce le groupe mardi 10 avril. Le patron de Vivendi, qui s'était fortement impliqué dans le remaniement des équipes et le redressement de sa filiale, est remplacé par Jean-Christophe Thiery. Vincent Bolloré "a confiance dans l'équipe en place" et considère que "la route est tracée", a expliqué une source proche.

Maxime Saada devient président du directoire de Canal+, en remplacement Jean-Christophe Thiery, et sera chargé la direction opérationnelle de l'ensemble des activités du groupe, selon un communiqué.

Un nombre d'abonnés en baisse

Vincent Bolloré est arrivé en juin 2014 à la tête du conseil de surveillance de Vivendi, après être devenu deux ans plus tôt son principal actionnaire à l'issue de la revente à Canal+ de ses chaînes de télévision D8 et D17.

Il avait pris la tête du conseil de surveillance de Canal+ en septembre 2015 afin de mener à bien rapidement le redressement de ses comptes. Mais il n'a pas réussi son pari de renouer avec un gain net d'abonnés en 2017. La base d'abonnés directs (distribués directement par Canal+) atteint 4,95 millions fin 2017, alors qu'elle se montait encore à 5,25 millions fin 2016.