Cet article date de plus de trois ans.

"C'était un grand gosse" : l'ambassade de Groland à Montmartre se souvient du président Salengro

Christophe Salengro, comédien et président de Groland, est mort, vendredi. Le bistrot parisien qui tenait lieu d'ambassade se souvient avec tendresse des pitreries de cette figure de la Présipauté.

Article rédigé par
Edité par Xavier Meunier - Ariane Griessel
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Christophe Salengro à l'ambassade de Groland, en 2007.  (MAXPPP)

Pour les non-initiés, la Pomponnette, à Montmartre, c'est un bar aux charmes appréciés des touristes. Discrétion diplomatique oblige, il faut avoir l'œil pour repérer la plaque dorée, sur le côté. Lettres noires, sobres : ambassade du Groland. 

Le comédien Christophe Salengro, président de Groland, est mort vendredi 30 mars. Et à la Pomponnette, forcément, les habitués se souviennent avec nostalgie des pitreries du président "inmourable" de ce pays imaginaire et absurde. Le procès d'Amélie Poulain, une voiture tire-fesse sur la butte Montmartre et, bien sûr, l'inauguration de l'ambassade, en 2004. Dominique, qui tient la Pomponnette, s'en souvient parfaitement. Tout s'était fait dans le plus strict respect du protocole grolandais. "Il avait demandé à ce qu'on enlève certains tableaux et il avait mis les siens. Tous avec des doigts d'honneur, dans n'importe quel sens ! C'était un grand gosse, il ne pouvait pas s'empêcher de dire des grossièretés et de les faire."

La Pomponnette, rue Lepic à Paris, ambassade de Groland, le 30 mars 2018.  (ARIANE GRIESSEL / RADIO FRANCE)

Mais une ambassade, c'est aussi du boulot. C'est la Pomponnette qui émet les passeports du Groland, estampillés "Je mourirai pour toi". "On faisait les passeports, se souvient Stéphane. Les gens les remplissait, avec leur photo, et lui nous les signait." Il reste un lot de passeports de la Présipauté, signés et tamponnés, que leurs détenteurs ne sont pas venus chercher. Et bien sûr des autocollants GRD. Autant de pièces d'un jeu grandeur nature, celui de ce pays dirigé par Christophe Salengro. La Présipauté l'a écrit dans sa Constitution : il restera président pour l'éternité.

Passeport non réclamés de citoyens grolandais, signé Christophe Salengro. (ARIANE GRIESSEL / RADIO FRANCE)

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Canal +

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.