Audiovisuel : Philippe Gildas est mort à 82 ans

L'une des figures de la télévision et de la radio, Philippe Gildas, est mort à l'âge de 82 ans dans la nuit de samedi 27 à dimanche 28 octobre des suites d'un cancer. Retour sur la carrière d'un homme généreux et passionné.

FRANCE 3

Il était l'une des figures les plus familières du paysage audiovisuel français. Philippe Gildas était à la fois un visage et une voix. Il débute à la radio à Radio Luxembourg (ex-RTL), où il débarque tout juste libéré du service militaire en 1962. Il passera ensuite à Europe 1, où il animera longtemps la matinale aux côtés de Maryse, sa future épouse, avant d'en devenir le patron en 1981 et d'y instaurer un ton plus jeune et décontracté. Il engage Coluche, qui lancera les Restos du cœur en 1985, puis crée le "Top 50", le hit-parade des meilleures ventes de 45 tours, qu'il exportera ensuite à Canal+.

Précurseur de l'infotainment

Philippe Gildas fut aussi attiré par la télévision. Appelé par Pierre Desgraupes en 1969 pour diriger la rédaction de la première chaîne, il en présentera le journal de la mi-journée. Sur Antenne 2, il animera des jeux, comme "La Tête et les Jambes" ainsi que "La Chasse aux trésors". Avec une précoce idée de mêler journalisme et divertissement, Philippe Gildas entre dans l'aventure de Canal+ au milieu des années 1980. Il y impose la version du talk-show à l'américaine, où tout doit être info et spectacle. Ce seront dix années inoubliables de moments délirants en apparence, incontrôlés, vécus nulle part ailleurs que sur Canal+ et partagés par une audience de plus en plus importante. Les "années Canal" demeureront de son propre aveu les plus belles de sa carrière longue et brillante, sur laquelle il n'avait qu'un regret : ne pas avoir été reporter.

Le JT
Les autres sujets du JT
Philippe Gildas, le 7 septembre 1994.
Philippe Gildas, le 7 septembre 1994. (LESAGE / NECO / SIPA)