Star Wars Celebration : les fans en Force à Anaheim

Des dizaines de milliers de personnes ont commencé à investir, ce jeudi, le centre de convention d'Anaheim, en Californie. La raison : la tenue de la septième Star Wars Celebration, une réunion pour les fans du monde entier.

(Bienvenue à la "Star Wars Celebration" à Anaheim, Californie © RADIOFRANCE/ Matthieu Mondoloni)

Des sabres laser, la Force, Dark Vador et l'armée de l'Empire qui se promène... Bienvenue à la "Star Wars Celebration" à Anaheim, Californie. La plus grande convention de fans s’est ouverte jeudi matin pour quatre jours. Et Disney, propriétaire de la franchise depuis 2012, a vu les choses en grand pour cette septième réunion qui tombe huit mois avant la sortie... du septième épisode de la saga.

Le coup d’envoi a été donné dans la grande salle du Convention center de cette ville située au sud de Los Angeles. Avec, pour commencer, le cadeau attendu par les milliers de fans présents, dont certains avaient passé la nuit sur place : la toute nouvelle bande annonce de l’épisode VII de Star Wars.

Chauffés à blanc pendant plus d’une demi-heure avant la projection, les sabres lasers allumés ou le téléphone brandi en l’air pour immortaliser l’instant, les spectateurs sont ressortis ravis, à l'image d'Alex, venu de Porto Rico avec une vingtaine d'amis : "C’était génial ! C’était une bande annonce fantastique ! ", commente le jeune homme. "Je me suis senti comme si je regardais pour la première fois les films. Et puis ça fait dix ans qu’on n'a pas vu un film Star Wars, donc je suis vraiment excité… C’est la meilleure manière de commencer la Convention. "

(Alex, le Portoricain, et son costume de stormtrooper © RADIOFRANCE/ Matthieu Mondoloni)
Les fans ont été conquis par la présentation de la bande annonce : reportage Baptiste Schweitzer
--'--
--'--

Un avion japonais façon R2-D2

Dans son costume blanc de Stormtrooper, le jeune Portoricain s’éloigne pour aller rejoindre l’un des cinq halls gigantesques dédiés à la convention. On y trouve de tout : des costumes, des figurines, des tableaux, un salon de tatouage... La liste est longue et tout, évidemment, est dévolu à Star Wars. Y compris les choses les plus suprenantes, comme cette compagnie aérienne japonaise qui a peint son dernier Boeing 787 aux couleurs du robot de la saga, R2-D2. "Nous avons des choses en commun , sourit Hiro Miyagawa, directeur marketing de All Nippon Airways (ANA). Déjà, notre couleur est le bleu, et ensuite nous aimons rendre service, comme R2-D2. "

Les travées sont pleines, on se bouscule aux abords des stands ou pour se prendre en photo à côté du grand méchant Dark Vador ou de ce vieux chevalier Jedi à la barbe grise et au nom bien connu des fans : Obi-Wan Kenobi, de son vrai nom Ron Barnes. Chez ce Texan qui tutoie les 70 ans, Star Wars, c’est une affaire de famille. "Je suis venu avec mon fils, et c'est ma femme qui nous a fait les costumes. Le mien, c'est celui du vieux Obi-Wan dans les films originaux ", explique ce sosie d'Alec Guiness, l'acteur britannique qui jouait dans les tout premiers épisodes de la saga. Ron fait fureur. Tout comme son fils, qui est lui déguisé en Qui-Gon Jinn, un personnage de la deuxième trilogie, sortie entre 1999 et 2003.

(Ron Barnes et son fils © RADIOFRANCE/ Matthieu Mondoloni)
Ce sont avec ces trois derniers films qu’ont grandi Jason et Jackson, 15 ans, des jumeaux venus en voisins de Los Angeles. Chacun avec son sabre à la main. “J’ai toujours aimé Star Wars. Depuis qu'on a vu tous les films, quand nous étions petis, moi et mon frère, on a toujours fait des trucs ensemble autour de Star Wars, et on s’entrainait avec nos sabres lasers dans les aires de jeux. C’était vraiment marrant. Venir ici, ça nous rappelle tout ça ", raconte Jason.

Une famille et un business

Dans les allées de la Star Wars Celebration les générations se côtoient. Les plus anciens ont découvert Star Wars au cinéma en 1977, les plus jeunes à la télévision, à travers les dessins animés ou la nouvelle trilogie. Costume de Han Solo et cheveux roses, Calysto n’en est pas à sa première Star Wars Celebration. Et ce qu’aime cette jeune Française installée aux Etats-Unis, c’est justement cette diversité chez les fans de Star Wars : "Il y a des très très vieux, comme des petits bouts de chou de quelques mois. Il y a des gens du Japon, de Hollande, de France, du monde entier. C'est chouette que Star Wars soit aussi international ".

(Calysto, n'en est pas à sa première Star Wars Celebration © RADIOFRANCE/ Matthieu Mondoloni)
Mais la Star Wars Celebration, c’est aussi et surtout un business important et qui coûte aux fans. Il faut compter environ 150 euros de droits d’entrée pour les quatre jours. Et il faut ajouter tout le reste, rappelle Hubert, un fan français venu de Picardie. Entre les billets d'avions, l'hôtel, la nourriture et les achats faits à la convention, il prévoit de dépenser entre 3.000 et 5.000 euros. "C'est un budget, mais ce sont aussi des vacances, quatre jours de fun, de plaisanteries, de rires. Et puis de revoir tous les acteurs en dédicaces" , rappelle ce jeune retraité.

Et parmi les acteurs les plus attendus, Mark Hamill et Carrie Fisher, les Luke et Leia de la première trilogie, mais pas de Harrison Ford, toujours en convalescence après son accident d’avion, pour la plus grande déception de tous les fans.

Reportage dans les allées de la Star Wars Celebration, Matthieu Mondoloni
--'--
--'--
(Rencontre impromptue... © RADIOFRANCE/ Matthieu Mondoloni)