"Une histoire d'amour" à la Scala : la fabuleuse complicité d'Alexis Michalik avec son public

Il est devenu en quelques années une des valeurs sûres du théâtre : l’auteur et metteur en scène Alexis Michalik joue en ce moment à Paris "Une histoire d’amour", sa dernière création.

Alexis Michalik le 13 décembre 2019 à Paris
Alexis Michalik le 13 décembre 2019 à Paris (JOEL SAGET / AFP)

Il y a véritablement un phénomène Alexis Michalik. Depuis 2013, et sa première pièce Le Porteur d’Histoire, celui qui mettra aussi en scène en septembre prochain la comédie musicale Les Producteurs (tirée du film de Mel Brooks) a réuni à lui seul en France plus de deux millions de spectateurs.

>> Alexis Michalik : "Je suis un homme de troupe, je m’ennuie quand je suis tout seul"

Après avoir cumulé quelque 5 200 représentations lors de ses quatre premières créations, les spectateurs suivent désormais le dramaturge de 37 ans sans hésitation. Et la plupart sont des inconditionnels : "C’est le premier cadeau de Noël qu’on a demandé !", s’exclame une spectatrice. "J’adore ses mises en scène un peu décalées qui font des allers retours entre le présent, le passé. On est des grands fans", résume une autre.

À les entendre, Une Histoire d’Amour, la nouvelle création d'Alexis Michalik qui se joue en ce moment à La Scala à Paris jusqu'au 28 mars, s’annonce déjà comme un succès. Il faut dire que le metteur en scène s'est rapidement constitué un public devenu fidèle.

Un public nombreux et fidèle

"J'ai quasiment tout vu [de l’œuvre d'Alexis Michalik], et plusieurs fois, confie un spectateur. J’aime beaucoup parce que je trouve que la façon de raconter des histoires est hyper-prenante. On a l’impression que l’on n’a pas tout vu, pas tout absorbé, et donc on a envie d’y retourner pour revoir", poursuit-il, en confiant au passage ne pas franchement désirer voir autre chose au théâtre. "Globalement, je vais surtout voir les pièces d’Alexis Michalik", sourit-il.

L’intéressé savoure évidemment son succès, tout en relativisant : "C’est évidemment extraordinaire, c’est évidemment génial mais j’essaie un peu de me détacher de ça", explique Alexis Michalik.

Que ce soit les compliments ou les critiques, il faut avoir de la distance.Alexis Michalikà franceinfo

Comment expliquer un tel succès ? Alexis Michalik pense que "le public est avide d’histoires, il a envie d’être transporté, il a envie d’être ému, il a envie d’histoires qu’il trouve, peut-être, habituellement sur d’autres supports comme dans les séries, ou les films."

"C’est vrai que je fais un théâtre assez cinématographique et un théâtre de troupe où il n’y a pas de têtes d’affiches. Peut-être que le public a envie de ça, envie d’un théâtre narratif", indique le metteur en scène, constatant "qu'effectivement les pièces sont toujours" jouées sur scène.

"Une divine surprise"

Sa nouvelle pièce, Une Histoire d’Amour, est assez différente des précédentes. Plus intime, plus grave. De quoi surprendre son public habituel. Pourtant, à la sortie de la Scala, les spectateurs sont unanimes. "C’est assez difficile d’en parler tout de suite en sortant parce que la pièce nous fait passer par tellement d’émotions", réagit à chaud une spectatrice qui vient d’assister à une représentation qu'elle a trouvée "extrêmement bien interprétée avec des personnages qui sont tellement forts".

"C’est une très jolie pièce", résume un autre spectateur, expliquant avoir vécu un moment "magnifique avec beaucoup d’émotion". "La pièce aborde des sujets graves en passant du rire aux larmes. Ce registre dans lequel se lance Alexis Michalik, c’est une divine surprise", conclut-il. Une Histoire d’Amour semble bien partie pour jouer les prolongations, au-delà des cinquante représentations programmées.

Alexis Michalik conquiert une nouvelle fois le public pour sa cinquième pièce - reportage Anne Chépeau
--'--
--'--