"La collection" d'Harold Pinter au Théâtre National de Bretagne : quand l'ombre du doute hante deux couples

Jusqu'au 25 janvier à Rennes, le Théâtre de Bretagne propose "La collection", une pièce de Harold Pinter mise en scène par Ludovic Lagarde. Un histoire qui met en scène deux couples et la suspicion de la trahison. Un téléphone relie les appartements où se joue simultanément la même histoire vécue par les deux couples de protagonistes.

Mathieu Amalric et Micha Lescot dans \"La collection\"
Mathieu Amalric et Micha Lescot dans "La collection" (France 3 Culturebox Capture d'écran)
Stella a-t-elle trompé James avec Bill qui partage lui-même sa vie avec Harry ? Ce pitch qu'on pourrait croire sorti d'une sitcom, est en fait l'argument de la très profonde pièce du dramaturge britannique Harold Pinter "La collection". Au delà de l'historiette se pose la question du soupçon, celle de la vérité, celle encore de la confiance.

La mise en scène de Ludovic Lagarde tire un très bon parti des indications précises de Pinter. La scène, divisée en deux, montre l'intimité des deux couples, celui de Stella et James et celui formé par Bill et Harry. Le moteur de l'action est un téléphone. Au fil des interrogations sur l'autre et sur les autres, chacun se retrouvera confronté à soi-même et à ses propres doutes.

Reportage : France 3 Bretagne K. Veillard / C. Rousseau / J. Le Quiniou / G. Hamon
La pièce, écrite au début des années 60, garde toute son actualité, même si les techniques de communication ont changé et que le virtuel, avec toutes ses possibilités et ses dérives, a sans doute accentué le règne du doute et du soupçon.

la Collection

Pièce d'Harold Pinter
Mise en scène par Ludovic Lagarde
Avec Mathieu Amalric, Valérie Dashwood, Micha Lescot et Laurent Poitrenaux)
1h20
Au TNB de Rennes jusqu'au 25 janvier
Puis à Lyon, Reims et Paris