"Que ta volonté soit Kin" : une plongée au cœur de Kinshasa à la Comédie de Caen dans le cadre de la "Saison Africa2020"

La Comédie de Caen - CDN de Normandie accueille dans le cadre de l’évènement "Saison Africa2020", la pièce du metteur en scène burkinabè Aristide Tarnagda "Que ta volonté soit Kin", adaptation du texte éponyme du jeune poète, dramaturge et plasticien congolais Sinzo Aanza. Une plongée dans une rue de Kinshasa à découvrir ces jeudi 17 et vendredi 18 juin à Hérouville-Saint-Clair, puis à  l’Odéon-Théâtre de l’Europe à Paris, du 30 juin au 10 juillet.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Que ta volonté soit Kin de Sinzo Aansa, mise en scène Aristide Tarnagda, au CDN de Normandie. (CAPTURE D'ÉCRAN FRANCE 3 / B. GOULET)

Empêchée pendant de long mois pour cause de fermeture des lieux culturels, la "Saison Africa 2020" a finalement été prolongée jusqu’en septembre 2021. Parmi les nombreux évènements reprogrammés, la pièce de théâtre Que ta volonté soit Kin mise en scène par Aristide Tarnagda, tirée du texte du dramaturge congolais Sinzo Aanza. Deux représentations sont données ces 17 et 18 juin  au théâtre d’Hérouville-Saint-Clair dans le Calvados, l’un des deux lieux de la Comédie de Caen - Centre dramatique national de Normandie. La pièce s’installera ensuite à l’Odéon à Paris du 30 juin au 10 juillet.  

Pièce Africa 2020

"Bruits de voitures qui démarrent ou qui passent, bruits de passants qui discutent et rigolent, bruits de musiques de terrasses kinoises, bruits de gospel kinois, […] bref, toutes sortes de bruits qu'on peut entendre dans une rue de ville, spécialement sur l'avenue de la Libération, ex-24-Novembre, de Kinshasa !" C’est dans ce chaos urbain où se croisent plus de douze millions d’habitants que le jeune romancier, dramaturge et plasticien congolais Sinzo Aanza a imaginé une improbable rencontre entre trois personnes. Dans un décor reproduisant un bout de rue de Kin, le surnom de Kinshasa, on croise Sophie, qui célèbre son amour disparu ; Pilate, un officier de police qui voudrait la faire circuler ; et Lily, qui va tout faire pour arracher Sophie à son deuil.

Ce spectacle a été créé en 2018 par le metteur en scène, auteur et comédien burkinabè Aristide Tarnagda, au festival Les Récréâtrales de Ouagadougou, dont il est le directeur. Une pièce conçue à l’origine pour être jouée en extérieur, montée dans la cour d’une maison : "Donc, le défi était de pouvoir transporter une cour de Ouaga, une rue de Kinshasa, dans une salle. Et on a fait appel au génie du scénographe Patrick Janvier".

La pièce est une production Les Récréâtrales et Théâtre Acclamations, la troupe d’Aristide Targnada ; coproduite par l’Odéon-Théâtre de l’Europe, qui l’accueillera à son tour à Paris du 30 juin au 10 juillet, et avec l’appui du CDN de Caen, du théâtre Jean Vilar à Vitry-sur-Seine, du Grand T à Nantes.    

Que ta volonté soit Kin de Sinzo Aansa, mise en scène Aristide Tarnagda. Avec Ibrahima Bah, Jeanne Diama, Serge Henry, Ami Akofa Kougbenou, Kader Lassina Toure, Nkuanga Daddy Mboko, Hilaire Nana et Rémi Yaméogo. 17 et 18 juin à 19h - Théâtre d’Hérouville-Saint-Clair, Calvados.    

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Théâtre

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.