Montpellier : un homme condamné à 25 ans de prison pour l'agression du metteur en scène Alain Françon

Le metteur en scène avait été violemment agressé près de l'église Saint-Roch à Montpellier, en mars 2021. L'agresseur a été déclaré "psychopathe" par l'expert psychiatre.

Article rédigé par
France Bleu Hérault - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Cour d'assises de l'Hérault, à Montpellier. (SALAH HAMDAOUI / RADIO FRANCE)

La cour d'assises de l'Hérault a condamné Mohamed Kamel à 25 ans de prison pour la tentative de meurtre du metteur en scène Alain Françon, le 17 mars 2021 à Montpellier, rapporte mercredi 6 décembre France Bleu Hérault. Cette peine est assortie d'une période de sûreté des deux tiers.

Le 17 mars 2021, Alain Françon se promenait dans le centre-ville historique de Montpellier quand il a été grièvement blessé d'un coup de cutter à la gorge. Mohamed Kamel n'a jamais été en mesure d'expliquer son geste. Il a toujours assuré qu'il ne voulait pas tuer le metteur en scène, qu'il ne connaissait pas, mais seulement le blesser.

L'avocat général avait réclamé une peine de 30 ans de réclusion criminelle, soulignant le caractère "dangereux" de l'accusé, déclaré "psychopathe" par l'expert psychiatre. Son avocate a pour sa part plaidé la clémence, expliquant que l'incarcération de son client "lui permettra de se réparer et de se construire".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Théâtre

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.