Le metteur en scène Alain Françon grièvement blessé à Montpellier

Selon les premiers éléments de l’enquête, Alain Françon a parcouru à pied près de 300 mètres, en sang, depuis l’hôtel où il résidait.

Article rédigé par
Avec France Bleu Hérault - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Alain Françon, lors de la remise du Molière du meilleur metteur en scène de théâtre privé, le 23 mai 2016. (PATRICK KOVARIK / AFP)

Le metteur en scène de théâtre Alain Françon a été retrouvé grièvement blessé mercredi 17 mars au matin à Montpellier (Hérault), ont appris franceinfo et France Bleu Hérault de sources concordantes. Blessé à la gorge, il a été transporté à l’hôpital dans un état grave et se trouve en réanimation. Son état n'inspirait plus d'inquiétude mercredi soir.

Les faits se sont passés en plein centre-ville, près de l’église Saint-Roch, vers 11h30. Alain Françon s’est écroulé devant une boutique du quartier de l'Écusson. La gérante est intervenue et a découvert le metteur en scène en sang, toujours conscient, son écharpe serrée autour du cou comme pour juguler la profonde plaie. Ce dernier a perdu connaissance peu de temps après.

"Il ne semblait pas se rendre compte de sa blessure"

Selon les premiers éléments de l’enquête, avant de finir sa route devant ce magasin, Alain Françon a parcouru à pied près de 300 mètres en sang depuis l’hôtel où il résidait. Selon une source policière, il perdait tellement de sang que les enquêteurs sont remontés à son hôtel en suivant les traces de sang au sol. Plusieurs témoins affirment avoir vu le metteur en scène marcher, ensanglanté. "Il ne semblait pas se rendre compte de sa blessure", explique un policier à franceinfo. Depuis, la police technique et scientifique effectue des prélèvements dans le quartier. Les enquêteurs interrogent le personnel de l’hôtel où séjournait la victime. Les enquêteurs ignorent pour l'instant l'origine des blessures et ne savent pas s’il s’agit d’une agression.

Avant le premier confinement, Alain Françon était à l’affiche du théâtre de la Porte Saint-Martin à Paris. Il dirigeait les acteurs Catherine Hiegel, Noémie Lvovsky et André Marcon dans une pièce de l’écrivain autrichien Thomas Bernhard, qui fait resurgir les démons du nazisme : Avant la retraite. Cette pièce événement n'a pu se jouer que quelques jours en raison de l'épidémie de Covid-19.

Alain Françon, âgé de 76 ans, a notamment dirigé le Centre dramatique national de Lyon, puis celui de Savoie, au début des années 90, avant de devenir directeur du théâtre national de la Colline, à Paris, entre 1996 et 2010. Il a obtenu deux Molières de la mise en scène en 1995 (pour Pièces de guerre, d'Edward Bondet) et en 2010 (pour La Cerisaie, d'Anton Tchekhov). Il donnait depuis la mi-février des cours à l'École nationale supérieure d'art dramatique de Montpellier.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.