Les Prix de la Critique récompensent le monde du spectacle

C’est fait. Le Syndicat de la Critique a distingué la crème des spectacles de la saison 2011/2012. La remise des prix a eu lieu le 14 juin au Théâtre de Bouffes du Nord. Une sélection qui prend un relief particulier alors que la traditionnelle soirée des Molières a été annulée cette année.

La Troupe de "Peer Gynt" mise en scène par Eric Ruf
La Troupe de "Peer Gynt" mise en scène par Eric Ruf (Brigitte Enguérand)


En effet le boycott d’une trentaine de théâtres privés a eu raison de la 26e édition. Les dissidents (parmi lesquels Pierre lescure, Bernard Murat, Jean-Claude Camus) en bisbille avec l’association des Molières réclamaient la remise à plat d’une soirée jugée désuète et inadaptée. En l’absence de consensus de la profession, France Télévisions a finalement renoncé à retransmettre cette manifestation.
 

Les choix du syndicat de la critique, 156 membres répartis en 3 catégories (Théâtre, Musique et Danse) :
 

Grand vainqueur cette année : « Peer Gynt », de Henrik Ibsen, mise en scène par Eric Ruf (une production de la Comédie- Française). Trois récompenses dont le Grand Prix.

Hervé Pierre est Peer Gynt
Hervé Pierre est Peer Gynt (Brigitte Enguérand)

Deux spectacles créés au Festival d’Avignon 2011 ont été distingués:

- "Clôture de l’Amour" de Pascal Rambert : Meilleure création d’une pièce française
- "Jan Karski d’Arthur" Nauzyciel : Meilleur spectacle créé en Région

Prix de la comédienne : Emmanuelle Béart pour son interprétation dans « Se trouver » de Luigi Pirandello dans la mise en scène de Stanislas Nordey.

Emmanuelle Béart dans "Se trouver" de Pirandello
Emmanuelle Béart dans "Se trouver" de Pirandello (France 3 - Culturebox)

Prix du comédien : Claude Duparfait, pour son rôle dans « Des arbres à abattre » d’après le roman de Thomas Bernhard.

Le prix du spectacle privé est attribué au « Fils » de Jon Fosse mis en scène par Jacques Lassalle

Prix du meilleur spectacle en langue étrangère : « Antigone » de Sophocle mise en scène par Adel Hakim.

Le Grand prix de la danse : « Une dernière chanson » de Thierry Malandain

Meilleur spectacle lyrique : « Katia Kabanova » de Janacek, mis en scène d’André Engel, direction musicale Irène Kudela.

Tous les prix