"La machine de Turing" la tragédie du mathématicien qui décrypta les codes nazis

"La machine de Turing", écrit et interprété au théâtre Michel à Paris jusqu'au 27 avril par Benoït Solès, est mis en scène par Tristan Petitgirard. La pièce raconte le terrible destin d'Alan Turing, le mathématicien britannique qui inventa la machine qui a vaincu Enigma, le système de codage nazi. Poursuivi pour son homosexualité, il finit par se suicider.

Benoït Solès et Amaury de Crayencour dans \"La Machine de Turing\" au Théâtre Michel
Benoït Solès et Amaury de Crayencour dans "La Machine de Turing" au Théâtre Michel (France 3 Culturebox Capture d'écran)
Alan Turing, génie britannique des mathématiques, mit au point la machine qui permit de vaincre la machine "Enigma" des nazis et de décoder leurs messages les plus secrets. Turing aurait ainsi inventé l'un des premiers véritables ordinateurs et apporté sa pierre à la victoire sur les nazis. Il est en quelque sorte l'inventeur de la programmation informatique. Poursuivi ensuite et persécuté parce qu'homosexuel, il mit fin à ses jours en 1954 à l'âge de 41 ans en mordant dans une pomme qu'il avait auparavant empoisonnée au cyanure. 

C'est son histoire tragique que raconte avec brio sur la scène du théâtre Michel Benoît Solès, l'auteur et interprète de "La machine de Turing", pièce mise en scène par Tristan Petitgirard.

Reportage : France 3 N. Hayter / S. Pichavant / P. Guény
Un film consacré à cette même figure d'Alan Turing est sorti en 2014 sous le titre "The Imitation Game". il a connu un certains succès. Le rôle d'Alan Turing y était tenu par Benedict Cumberbatch.