L'édition 2021 du Festival off d'Avignon a été "le plaisir des retrouvailles des artistes et du public", assure son président Sébastien Benedetto

Alors que le Festival off d'Avignon s'achève ce dimanche 1er août, son président se félicite que les compagnies aient pu retrouver le plaisir de jouer devant le public, malgré le pass sanitaire qui a impacté la fréquentation, pas encore chiffrable. 

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Malgré une baisse estimée de 30 à 40% du nombre de spectateurs, le Festival off d'Avignon 2021 a été une réussite selon son président, Sébastien Benedetto. (HIELY CYRIL / MAXPPP)

L'édition 2021 du Festival off d'Avignon a été "le plaisir des retrouvailles des artistes et du public", a expliqué dimanche 1er août sur franceinfo Sébastien Benedetto, le président du Festival off d’Avignon qui s'achève le même jour. Malgré les contraintes sanitaires qui ont été "éprouvantes" pour l'organisation, et avec le pass sanitaire vécu comme "un coup de massue", Sébastien Benedetto assure que "le protocole sanitaire a été tenu". Mais au final, l'ensemble des compagnies ont été "heureuses d'avoir pris part à ce rendez-vous".

franceinfo : Est-ce que le plaisir du théâtre était de retour après l'annulation du festival en 2020 ?

Sébastien Benedetto : Oui. Le plaisir de se retrouver, les retrouvailles des artistes, des compagnies, des théâtres et du public, bien sûr, était là. C'était très important de le faire en grande partie pour ça.

Est-ce que vous avez un bilan chiffrable ?

C'est très compliqué à donner parce qu'on est une multitude d'entités différentes à organiser ce festival off. Mais on peut dire à peu près qu'il y avait - 30% ou 40% sur les ventes de cartes d'abonnement. Cela rejoint aussi les - 30% de spectacles cette année, avec les conditions sanitaires et le risque qui n'a pas été pris par certains théâtres et compagnies. Il y avait moins de visiteurs dans la ville, mais il y avait quand même beaucoup de spectateurs, des pièces qui ont bien marché, des théâtres qui ont eu du monde, des compagnies qui ont en eu un peu moins. Mais un peu à l'image d'un off habituel. L'essentiel, c'était vraiment de relancer la machine et de se retrouver à Avignon. Que le théâtre se retrouve à Avignon !

Comment les conditions sanitaires ont-elles été vécues par les compagnies ?

Cela a été éprouvant, surtout dans la préparation pour les théâtres et pour les compagnies. On a évolué au fur et à mesure, et ce n'était pas facile à mettre en place. Sur le festival en lui-même, cela s'est plutôt bien passé. Il n'y a pas vraiment eu de cluster dans le festival. On a vraiment tenu le protocole sanitaire.

"Le pass sanitaire a été un petit coup de massue, parce qu'il a fallu encore se réorganiser. Dès l'annonce, le 12 juillet, il y a eu une baisse de ventes de cartes d'abonnement.

Sébastien Benedetto, président du Festival off d'Avignon

à franceinfo

Est-ce que vous avez des regrets sur ce festival ?

Pour l'instant, je n'ai vraiment pas de regrets. On s'est tous retrouvés. J'ai eu beaucoup de retours de théâtres et de compagnies qui étaient vraiment très contentes d'être là et de se retrouver, de se relancer avec le public. Elles ont passé toute l'année sans voir du public. Donc c'était important de ce côté-là. Personne n'a de regrets de l'avoir fait, ce festival. On aurait aimé avoir plus de monde. On aurait aimé ne pas avoir le pass sanitaire, mais en tout cas, on est tous très heureux d'avoir pris ce rendez-vous. On est une multitude de petites structures. Mais on a tous pris ce risque là et c'était important.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Théâtre

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.