Cet article date de plus d'un an.

Bernard Tapie, traité pour son cancer, reporte les représentations de "Vol au-dessus d'un nid de coucou"

Bernard Tapie, traité pour une récidive de son cancer, ne sera pas sur scène en mai. Mais l'homme d'affaires a bien l'intention de jouer dans "Vol au-dessus d'un nid de coucou" à Paris en septembre

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Bernard Tapie avec les lecteurs du Parisien (30 janvier 2020) (PHILIPPE LAVIEILLE / MAXPPP)

Bernard Tapie, qui lutte depuis plusieurs mois contre un cancer métastasé, a reporté la pièce Vol au-dessus d'un nid de coucou de Dale Wasserman dans laquelle il devait jouer à partir du 20 mai aux Folies Bergère, selon un communiqué transmis à l'AFP.

"Bernard Tapie et son metteur en scène Philippe Hersen ont décidé de reporter la pièce Vol au-dessus d'un nid de coucou", indique le texte. L'homme d'affaires et ancien ministre, âgé de 77 ans, "suit un nouveau traitement expérimental en Belgique, très dur à supporter, qui le fatigue énormément et qui lui fait perdre sa voix", selon le communiqué. "Néanmoins, Bernard Tapie ne baisse pas les bras et est bien décidé à assurer ses engagements pour cette pièce entre septembre et décembre prochains", est-il ajouté.

Un rôle joué déjà il y a vingt ans

Ses ennuis judiciaires et sa faillite lui interdisant les affaires et la politique (il a été ministre de la Ville de Pierre Bérégovoy), Bernard Tapie a joué au cinéma (Hommes, femmes : mode d'emploi, de Claude Lelouch 1996), rappé avec Doc Gynéco (C'est beau la vie, 1998). C'est avec Vol au-dessus d'un nid de coucou qu'il avait entamé en 2000 une carrière théâtrale. Il y reprenait le rôle immortalisé par Jack Nicholson au cinéma dans le film de Milos Forman.

Il avait encore assuré le 21 janvier au Parisien qu'il serait en mai aux Folies Bergère pour 25 nouvelles représentations de la pièce.

Depuis 2017, Bernard Tapie souffre d'un cancer. "J'ai eu la peau, l'œsophage, l'estomac, la corde vocale, maintenant c'est les poumons", avait-il annoncé en novembre.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.