Cet article date de plus de trois ans.

Les Fondus du Macadam: festival des arts de la rue à Thonon-les-Bains

Si vous aimez les arts de la rue, et les spectacles un peu déjantés, rendez-vous aux pieds des montagnes à Thonon-les-Bains. La 22e édition des Fondus du macadam fait la part belle à d'excentriques représentations. La compagnie des 3 Points de suspension, par exemple,nous invite à la suivre dans une quête éternelle, celle du paradis.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Les 3 points de suspension présentent Looking for paradise
 (Clement Martin)
Reportage France 3 Alpes M. Feutry / A. Combes-Savary / F. Hubaud

Avec ses 50 compagnies, et ses quelque 150 spectacles, le festival des Fondus du macadam propose une vraie diversité artistique. Jusqu'à samedi, magiciens, danseurs et artistes de cirque prennent possession des rues de Thonon-les-bains. 

Conquérir le public avec des questions existentielles

"Sommes-nous seuls dans l'univers ? Pouvons-nous raisonnablement croire que quelqu'un ait pu marcher sur l'eau ?" Ou encore," y a t-il une vie après la mort ?" C'est à travers toutes ces questions métaphysiques qui caractérisent l'homme, que se construit le spectacle des 3 points de suspension. Dans un show délirant, c'est toute la ville qui devient un terrain de jeu géant. Mais ce spectacle se mérite, il faut suivre de mystérieux guides dans les rues pour connaitre la fin de l'histoire.  

Cet événement, qui fut il y a 22 ans le premier festival de rue du Léman, a beaucoup évolué avec le temps, et acquis une dimension internationale. Ainsi la compagnie Afuma du Togo et ses échassiers. Perchés à plus de 5m de hauteur, leurs danses endiablées donnent le tournis aux spectateurs. La musique est aussi très présente, puisque plusieurs spectacles musicaux sont proposés. C'est ainsi que Frédéric Fromet, qui livre toute l'année ses chroniques humoristiques sur France Inter, profite de son été pour venir gratter sa guitare à Thonon-les-bains. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.