Cet article date de plus de huit ans.

"Jaurès, Une voix pour la paix" spectacle hommage dans une mine du Tarn

Député du Tarn, Jean Jaurès a été assassiné il y a juste 100 ans, le 31 juillet 1914. Un spectacle évoquant sa pensée et son action est proposé dans son département, dans une mine désaffectée de Carmaux. "Jaurès, une voix pour la paix" a invité la comédienne Gisèle Casadesus née le 14 juin 1914 à interpréter l'un des rôles.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Image du spectacle
 (DR)
Jean Jaurès était défenseur de l'humanité. Ce n'est pas pour rien, d'ailleurs, qu'il décide de nommer ainsi le journal qu'il a cofondé et qu'il dirigera jusqu'à son assassinat le 31 juillet 1914, la veille de la proclamation de mobilisation générale. Pacifiste, défenseur de l'opprimé quel que soit cet opprimé (il sera dreyfusard contre l'avis des socialistes de son temps qui refusaient de prendre le parti d'un ennemi de classe), Jaurès est mort à 55 ans sous les balles d'un illuminé ultra nationaliste et catholique fanatique. Pour illustrer la pérennité de sa pensée, le spectacle "Jaurès, une voix pour la paix" proposé à Carmaux dans le Tarn a fait appel à une comédienne d'exception à plusieurs titres. Gisèle Casadesus interprète une ouvrière née 10 minutes avant l'assassinat du tribun. La comédienne est elle-même née un mois et demi plus tôt, le 14 juin 1914. C'est donc une véritable centenaire, talentueuse et reconnue qui apporte sa pierre à cette oeuvre de mémoire.

Reportage : C. Frechinos / JP Duntze / Fanette / AL Tuaillon
Spectacle donné du 27 au 31 juillet 2014 à Cap'découverte entre Carmaux et Albi.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Spectacles

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.