Marine Le Mercier allie l'humour et le dessin pour mieux combattre le cancer du sein

Marine Le Mercier raconte avec humour et en dessins son parcours de patiente du Médipôle de Savoie. Cette jeune maman est sur le point de publier son 2e album dans lequel elle raconte son quotidien, entre perfusions de chimiothérapies et soins de support.  

Quand on lui diagnostique un cancer du sein agressif, Marine Le Mercier est jeune et son cas surprend les médecins. Elle prend la nouvelle comme un défi. Rien ne l'arrêtera, surtout pas ce "crabe". Elle décide de transformer l'épreuve en opportunité, raconte son parcours de soin à travers des dessins humoristiques et devient le porte-plume de centaines de patientes dans toute la France. Chaque moment est raconté, avec des éclats de rire, malgré la douleur, les traitements, les effets secondaires.

Elle aborbe les questions les plus tabous

Manager à pôle-emploi, avant de tomber malade, elle doit arrêter le travail temporairement en raison de sa faible immunité. Chez elle avec son jeune fils, Marine réfléchit à une nouvelle activité, qui créerait du lien entre les patientes, avec les soignants et les aidants. Elle crée sa communauté sur les réseaux sociaux, invite au débat, dépoussière le langage médical et aborde toutes les questions, même les plus tabous. 

Mon objectif, c'est de lancer le débat en partant d'une illustration sur des aspects de la maladie, sur les soins de supports, sans avoir besoin d'intervenir... "Marine illustrations" montre le côté positif des réseaux sociaux

Marine Le Mercier

Une maison d'édition publie son premier album de dessins humoristiques : "Mon cahier de des Seins", le second, "233 jours", sera publié dans les prochaines semaines. Marine Le Mercier a repris le travail au début du mois d'octobre 2020, elle poursuit ses traitements et ses consultations. Son rêve, créer une association d'aide, et d'information, à Albertville en Savoie, avec toutes ces femmes et ces hommes rencontrés au détour "d'un pied à perf".

Illustration de Marine Le mercier 
Illustration de Marine Le mercier  (FRANCEINFO)