"Faire rire pour faire du bien aux gens" : rencontre avec l'humoriste Maxime Gasteuil de retour sur scène

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Le 13 Heures, samedi 4 mars, vous emmène à la rencontre d'un humoriste, Maxime Gasteuil, qui traque chez ses contemporains tout ce qui peut susciter le rire. Il n'est pas en manque d'idées. -
Humour : Maxime Gasteuil, des réseaux sociaux à la scène Le 13 Heures, samedi 4 mars, vous emmène à la rencontre d'un humoriste, Maxime Gasteuil, qui traque chez ses contemporains tout ce qui peut susciter le rire. Il n'est pas en manque d'idées. - (France 2)
Article rédigé par France 2 - S.Desjars, E.Delevoye, R.Torregrosa, A.d'Abrigeon
France Télévisions
France 2
Le 13 Heures, samedi 4 mars, vous emmène à la rencontre d'un humoriste, Maxime Gasteuil, qui traque chez ses contemporains tout ce qui peut susciter le rire. Il n'est pas en manque d'idées.

Attablé à la terrasse d’un café, l’humoriste Maxime Gasteuil en profite pour se rencarder sur "le mode de vie des gens, leurs habitudes, leurs façons de manger, de téléphoner, de boire un café". À 35 ans, il adore croquer le grotesque de notre époque sur les réseaux sociaux. À l’aise derrière son téléphone, il est aussi comme chez lui au théâtre Édouard VII, à Paris, où il joue son spectacle. Dans ce one-man-show, il se moque de ses "parents, des anciennes générations, de la nouvelle qui est pourrie gâtée, mais qui est toujours dans un truc où ça ne va jamais".

Faire rire pour "faire du bien aux gens"

Le natif de Saint-Émilion (Gironde), avait tiré de son arrivée à Paris son premier spectacle en jouant sur la différence entre la vie dans la capitale et celle en province. "On voit bien que les Parisiens, ils n'ont qu’une hâte, c’est de se barrer à Deauville ou à Bordeaux, ou à la campagne pour aller respirer, se frotter contre des arbres, se rouler dans l'herbe, faire des pique-niques", relève l’humoriste. Celui qui a pour modèles Coluche, Louis de Funès, souhaite "faire du bien aux gens une heure et demie dans leur semaine", en les faisant rire. Dans ce cas, Maxime Gasteuil considère que "le contrat est rempli".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.