Les salles de spectacle souffrent de la grève

De nombreux théâtres, salles de spectacle et cinémas souffrent de cette grève des transports qui dure. La Seine Musicale sur l'île Seguin, près de Paris, propose des navettes fluviales payantes pour faciliter le transport de ses spectacteurs...

france 3

Le spectacle continue. Mais l'inquiétude se fait ressentir, à mesure que dure la grève des transports contre la réforme des retraites. Au Cirque Bouglione, les ventes sont en berne, les places sont annulées ou reportées. Pour se refaire, le cirque compte sur les vacances de Noël. "Est-ce que les petits enfants vont pouvoir venir en vacances chez les grands-parents avec la grève des trains ? Toutes ces réservations là ne se font pas", explique inquiet Michel Palmer du Cirque Bouglione.

La crainte est la même du côté des cinémas indépendants

"J'étais en redressement judiciaire, et j'en suis sorti il y a un mois. Mais j'ose espérer que ça ne va pas trop durer, parce que je ne voudrais pas avoir fait tous ces efforts avec l'ensemble de mon équipe depuis un an et demi pour me voir rattrapé", confie Fabrice Roux, directeur du cinéma l'Archipel. Au théâtre Hébertot dans le 17e arrondissement de Paris, tous les soirs 400 sièges sur 600 sont vides. 

La Seine Musicale, pôle culturel sur l'île Seguin près de Paris, propose des navettes fluviales payantes à partir de mercredi 18 décembre aux spectateurs de la comédie musicale War Horse (entre mercredi et vendredi), ainsi que ceux du concert Natalie Dessay chante Broadway (vendredi). Ces navettes partiront de la station Batobus "Champs Elysées/Concorde" à 18H30 et s'arrêteront à l'embarcadère en face de La Seine Musicale. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Le Cirque d\'Hiver à Paris
Le Cirque d'Hiver à Paris (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)