Riyad Fghani de Pokemon Crew : "La breakdance aux JO c'est un esprit sain dans un corps sain... un gros chantier"

L'annonce de la possible entrée de la breakdance aux Jeux Olympiques de 2024 réjouit le monde du hip hop. Les Lyonnais de Pokemon Crew, multi titrés sur la scène internationale voient cette perspective avec un mélange de fierté et de joie. Mais il va falloir que le milieu de la breakdance se prépare à aborder la compétition comme de vrais sportifs. Un esprit sain dans un corps sain.

Un membre de Pokemon Crew sous les arches de l\'opéra de Lyon
Un membre de Pokemon Crew sous les arches de l'opéra de Lyon (France 3 / Culturebox)
Ils ont été plusieurs fois champions du monde sans pour autant descendre les Champs-Elysées. Les Lyonnais de Pokemon Crew sont devenus une référence internationale de la breakdance. Et pourtant ils continuent de s'entraîner simplement sur le parvis de l'Opéra de lyon sous le regard de specateurs toujours plus bluffés par leurs performances. A l'heure où leur art-discipline va peut-être faire son entrée dans la grand famille olympique, on sent poindre une forme de fierté en mesurant le chemin parcouru.

Ça me fait quelque chose parce que c'est quand même la France. C'est comme si on était en équipe de France. Pour des danseurs de rue comme nous c'est quelque chose de très important... C'est qu'on a réussi entre guillemets.

Djalim Drack
Pockemon crew
Naomi Ikomb autre membre des Pokemon Crew confirme : "Moi qui ai fait beaucoup de gym c'est un rêve qui pourrait se réaliser.

Reportage  France 3 Rhône-Alpes : F. Haroud / J. Nouck-Nouck / I. Murat


Les Jeux Olympiques, la breakdance s'en approche depuis un moment. Il a été testé en tant que sport aux Jeux de la Francophonie à Nice il y a 6 ans ce qui permet à Riyad Fghani, le directeur artistique des "Pockemon crew" de mesurer le chemin parcouru : "Quand on était petit on en parlait en rigolant et en voyant les grandes phases d'acrobatie en gymnastique on se disait : nous aussi on peut faire ça".

Un esprit sain dans un corps sain

Si elle faisait son entrée aux JO, la breakdance se jouerait en individiuel et non en battle : une compétition homme et une compétition femmes avec contrôle anti-dopage :

Aux JO on attend des athlètes et des personnes physiquement prêtes... Un esprit sain et un corps sain. C'est ce qui manque dans le breakdance, le côté préparatifs, hygiène de vie pour arriver sainement le jour de la compétition. Il y a un gros travail, un gros chantier. J'espère qu'ils vont se pencher dessus parce que ça risque de créer des problèmes et des polémiques si on ne fait pas attention à ce sujet !

Riyad Fghani
Directeur artistique "Pockemon crew"


La décision de faire du breakdance une discipline olympique est attendue pour la fin de l'annnée. C'est là que le CIO délivrera ou non son passeport pour le rêve olympique.