On danse au Théâtre national de Chaillot pour les 70 ans de la Déclaration des droits de l’homme

Il y a 70 ans, le 10 décembre 1948, était signée par quarante-huit nations réunies au Théâtre national de Chaillot à Paris, la Déclaration universelle des droits de l’homme. Pour fêter cet anniversaire, le désormais Théâtre national de la danse propose un mois de créations chorégraphiques avec notamment l’Américaine Carolyn Carlson.

Les millions de visiteurs, français et étrangers, qui empruntent chaque année l\'Esplanade des Libertés et des Droits de l’Homme au Trocadéro ignorent souvent l’existence sous leurs pieds du théâtre qui hébergea la signature de la Déclaration universelle des droits de l’homme le 10 décembre 1948.
Les millions de visiteurs, français et étrangers, qui empruntent chaque année l'Esplanade des Libertés et des Droits de l’Homme au Trocadéro ignorent souvent l’existence sous leurs pieds du théâtre qui hébergea la signature de la Déclaration universelle des droits de l’homme le 10 décembre 1948. (Culturebox - capture d'écran)
Et pour célébrer les valeurs portées par cette Déclaration universelle des droits de l’homme, la célèbre danseuse et chorégraphe américaine Carolyn Carlson a choisi de réfléchir sur le contraste omniprésent entre la violence et la paix. Elle a choisi de partager ce travail avec un autre artiste, le chorégraphe et danseur, James Carlès.

Reportage : P. Sorgues / M. Tafnil / Y. Zysman / T. Guiet

"Tous Humains"

Un mois de création chorégraphique célébre la Déclaration universelle des droits de l'homme signée ici-même au lendemain de la fin de la Seconde guerre mondiale. Un texte qui figure comme l’un des plus importants pour la démocratie mais dont les principes de liberté et d’égalité, 70 ans après, restent ignorés ou bafoués.

Comme le dit Didier Deschamps, directeur de Chaillot, la scène artistique n’est pas indifférente à ces questions politiques et humaines. Avec "Tous Humains", le Théâtre national de la danse invite artistes et spectateurs à s’interroger sur ces valeurs essentielles à toute démocratie.