Merce Cunningham, le maître de la "post-modern dance" célébré au Festival d'Automne 2019

En 2019, le Festival d'Automne à Paris consacrera un "Portrait" au chorégraphe américain Merce Cunningham pour le centenaire de sa naissance. L'occasion pour le festival de célébrer ce maître qui a révolutionné la manière de pratiquer et de concevoir la danse, qui nous a quitté il y a près de dix ans.

Des danseurs de la Merce Cunningham Dance Compagny interprètent \"Biped\" à Budapest en 2006.
Des danseurs de la Merce Cunningham Dance Compagny interprètent "Biped" à Budapest en 2006. (ATTILA KISBENEDEK / AFP)
Tous les ans, le Festival d'Automne consacre sa programmation à des figures des arts, dans un format appelé "Portrait". Cette année, Merce Cunningham est à l'honneur. "À quelques jours du centenaire de sa naissance, le Festival d’Automne à Paris est heureux d’annoncer qu’il consacrera un Portrait au maître incontesté de la post-modern dance", a annoncé le Festival d'Automne. Cet événement coïncidera également avec les dix ans de la mort du chorégraphe, décédé le 26 juillet 2009

"Il a révolutionné la manière de concevoir la danse"

Dix œuvres de Merce Cunningham seront présentées par des ballets prestigieux comme le Ballet de l'Opéra national de Paris, le Ballet de l'Opéra de Lyon ou encore le Royal Ballet de Londres. Une "Fabrique John Cage / Merce Cunningham" au Centre national de la danse, composée d'ateliers et de performances, ainsi qu'un week-end Merce Cunningham au Théâtre de la Ville, mêlant films et performances, seront également proposés en septembre et octobre.

"Libération de l’espace, techniques de composition, épure du mouvement : Merce Cunningham a révolutionné la manière de pratiquer et de concevoir la danse. Aux côtés de Robert Rauschenberg, Jasper Johns, Marcel Duchamp et bien sûr John Cage, ce sont aussi les possibilités de croisement, d’interaction, et de perturbation mutuelle entre les arts qu’il a élargies", explique le Festival d'Automne. 

Cunningham aux côtés de La Ribot et Claude Vivier

Merce Cunningham est considéré comme un artiste majeur de l'histoire de la danse. Son œuvre se compose notamment de danse abstraite avec une dissociation entre chorégraphie et musique. Il intègre à ses oeuvres la notion de hasard : dans "Seize danses pour soliste et compagnie de trois" (1951), par exemple, il a joué à pile ou face pour chosir les combinaisons de mouvements danse et l'ordre des séquences. 
En 2019, Merce Cunningham partagera l'affiche avec la chorégraphe Maria Ribot (dite La Ribot) et le musicien Claude Vivier. Un temps fort sera dédié au metteur en scène Frank Castorf.

Le Festival d'Automne est un événement artistique annuel consacré à l'art contemporain se voulant "pluridisciplinaire, international et nomade". Il a lieu de septembre à décembre dans différentes structures culturelles parisiennes et d'Île-de-France.

Programme de septembre à décembre 2019

• 10 pièces de Cunningham :
- "Summerspace (1958)" - Ballet de l’Opéra de Lyon
- "Cross Currents" (1964) – The Royal Ballet
- "Winterbranch" (1964)– Ballet de l’Opéra de Lyon
- "RainForest" (1968) – Ballet de Lorraine
- "Walkaround Time" (1968) – Ballet de l’Opéra national de Paris
- "Sounddance" (1975) – Ballet de Lorraine
- "Exchange" (1978) – Ballet de l’Opéra de Lyon
- "Fabrications" (1987) – Ballet de Lorraine
- "Scenario" (1997) – Ballet de l’Opéra de Lyon
- "Pond Way" (1998) – Ballet royal de Flandres

• Fabrique John Cage & Merce Cunningham (ateliers, performances)

• Week-end Merce Cunningham (films, performances)

• 3 programmes de chorégraphes invités :
- Alessandro Sciarroni, "Turning motion sickness version" (2016)
- Miguel Gutierrez, "Cela nous concerne tous" (2017)
- Petter Jacobsson & Thomas Caley, "For Four Walls" (2019)