French Cancan : une histoire bien française

C'est un emblème de la France, connu du monde entier. Les touristes se pressent dans les cabarets de la capitale pour voir cette danse tellement française. 

France 3

C'est l'emblème de la France, la danse la plus cocardière qui soit. Un air entraînant, des jambes légères : le summum de la frivolité. C'est surtout l'épopée de deux siècles d'émancipation des femmes. Car dans la société du XIXe siècle, les premières danseuses réussissent une prouesse. Elles gagnent plus que les hommes, grâce à des figures dont elles ont le secret. La première de tout, le battement de jambe, voit le jour en plein Second empire. 

Une danse interdite en 1831 

Le Cancan chahute l'autorité et les règles établies. Désormais les femmes sont autorisées à bouger sans être guidées par un cavalier. En 1831, une loi interdit le Cancan, mais rien ne pourra arrêter le mouvement. Les bals, autrefois très codifiés se libèrent. "Elles ont inventé beaucoup de pas qui sont des pieds de nez à toutes formes d'autorités et surtout, qui mettent à mal toutes les formes de tabous", explique Nadège Maruta, chorégraphe et auteur de L'incroyable histoire du Cancan

Le JT
Les autres sujets du JT
Des danseuses de french cancan donnent une représentation pour les célébrations du 14-Juillet, à New York, le 9 juillet 2017.
Des danseuses de french cancan donnent une représentation pour les célébrations du 14-Juillet, à New York, le 9 juillet 2017. (PAUL ZIMMERMAN / AFP)