Démissionnaire de l'Opéra de Paris, François Alu "n'exclut pas de redanser" mais préfère se "tourner vers la création"

Quelques mois après sa nomination d'étoile à l'Opéra de Paris, le danseur François Alu créé la surprise en annonçant sa démission sans même avoir dansé de premier rôle. Il confie jeudi sur France Inter avoir d'autres envies.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Le danseur étoile François Alu, le 24 novembre 2022 sur France Inter. (FRANCEINTER / RADIO FRANCE)

"Je n'exclus pas de redanser un jour, mais j'ai plus envie de me tourner vers la création en tout genre", confie jeudi 24 novembre sur France Inter François Alu, danseur étoile, qui a annoncé mercredi son départ du ballet de l’Opéra de Paris. Il soutient que son départ ne lui "fait pas peur", au contraire "ça [l']excite, ça [le] rend heureux".

L'annonce de son départ suscite de vives interrogations car François Alu quitte l'Opéra de Paris seulement quelques mois après sa nomination d'étoile à 28 ans. "C'est un concours de circonstances, ça faisait un moment que j'avais ça en tête", assure-t-il. Il promet que sa décision ne signifie pas qu'il "ferme les portes avec l'Opéra de Paris". Il y aura "d'autres formes de collaborations", ajoute le danseur.

Cette décision tombe alors que le nouveau directeur de la danse à l'Opéra de Paris, José Martinez, affirmait il y a quelques semaines que les danseurs de la compagnie devaient donner la priorité à l'Opéra. François Alu justifie son départ : "Au fur et à mesure, je me rendais bien compte que j'avais de plus en plus envie de m'émanciper, d'entreprendre ma vie artistique plus pleinement, de pouvoir produire des projets, de pouvoir rejouer au cinéma ou au théâtre", précise-t-il.

Le danseur, connu du grand public grâce à son rôle de juré dans l'émission Danse avec les Stars se félicite de pouvoir "prendre [sa] ma vie en main". Il considère d'ailleurs que c'est quand "on se reconnecte à son intuition qu'on prend les bonnes décisions".

François Alu n'a jamais dansé le moindre rôle depuis sa nomination d'étoile. Mais il affirme qu'il ne faut "absolument pas" y voir là l'acte d'une diva. "Peut-être qu'une partie de moi s'est dit que c'était dommage" que ce titre n'arrive pas plus tôt, mais "en même temps, heureusement que je ne l'ai pas eu plus tôt car j'ai pu commencer à faire une thérapie et entreprendre", ajoute-t-il.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Danse

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.