À Clermont-Ferrand, le ballet de Saint-Pétersbourg Festival poursuit sa tournée et se positionne contre la guerre en Ukraine

Le ballet russe a été maintenu car la troupe est internationale. La tournée du Ballet Saint-Pétersbourg festival continue dans toute la France jusqu'en avril. Et à chaque représentation toutes les pensées vont à l'Ukraine. 

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Le St Pétersbourg Ballet Festival dédie toutes ses représentations à l'Ukraine (France 3 Auvergne)

"Nous sommes contre la guerre, mais d'abord nous vous demandons de rendre hommage à la mémoire des victimes par une minute de silence", c'est devenu un rituel : à chaque représentation les danseurs et musiciens du Saint-Pétersbourg Festival Ballet témoignent leur soutien à l'Ukraine. Avant que l'hymne ukrainien ne retentisse. Puis le rideau se lève et le temps d'un ballet russe la guerre semble presque loin. 

FTR

Un couple russo-ukrainien uni par la danse

Ce soir-là, au Zenith de Clermont-Ferrand, la troupe dansait La Belle au bois dormant, l'une de ses pièces au répertoire. Sur scène, des Russes, des Moladaves mais aussi des Ukrainiens, se côtoient pour raconter l'histoire de ce joyau de la littérature en ballet. 

Mais pour Alex Bogutsky, danseur ukrainien, difficile de se concentrer sur ses pas. "Il est vraiment important de continuer à danser pour porter un message même si c'est très compliqué. Je me déconcentre souvent, je pense sans cesse à ma famille à ce qu'il se passe chez moi. C'est horrible", raconte-t-il. Sa compagne russe interprète le rôle de la Belle au bois dormant. Pour elle, plus que jamais les deux pays doivent s'unir contre la guerre. Comme lui, elle proteste contre l'invasion des troupes russes en Ukraine. "Pour l'instant je ne sais pas si je rentrerai en Russie. Je suis Russe mais mon mari est Ukrainien et j'aime l'Ukraine. Lorsque l'on danse c'est une bouffée d'oxygène. Nous sommes très unis nous devons nous soutenir. Nous voulons la paix", assure Lise Bogutskqya. 

Lise Bogutskqya, danseuse russe au Saint-Pétersbourg Ballet (France 3 Auvergne)

"On ne soutient pas Poutine, on soutient Tchaïkovski"

Les conséquences du conflit se font ressentir sur le milieu culturel russe. Plusieurs directeurs de théâtres à Moscou et Saint-Pétersbourg ont démissionné et des établissements français ont déjà annulé la venue d'artistes russes dans leurs murs. Dans le monde et en Europe, de nombreuses personnalités russes ont été déprogrammées du fait de complaisance présumée à l'égard du président Vladimir Poutine.

En dénonçant cette guerre en Ukraine, la compagnie du Saint-Petersbourg Festival Ballet a pu maintenir sa tournée jusqu'à présent. La productrice salue le courage et la solidarité de sa troupe."Chacun de nous a sa famille ou des amis en Russie ou en Ukraine. On ne soutient surtout pas Poutine. On soutient Tchaïkovski, on soutient la culture russe", assure Irène Verrs, la productrice du Saint-Pétersbourg Ballet. 

En marquant leur opposition contre la guerre en Ukraine, les danseurs russes ignorent comment ils seront accueillis à leur retour. Pour l'instant : leur seule arme c'est la danse. 

Le St Petersbourg Ballet Festival poursuit sa tournée en France juqu'en avril 2022. Il sera sur la scène du Casino de Paris du 5 au 10 avril avec le Lac des Cygnes. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Danse

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.