Dans les coulisses du cirque Bouglione

France 2 a poussé les portes du cirque Bouglione, qui repart sur les routes après 35 ans passés au cirque d'hiver.

FRANCE 2

Après 35 ans de sédentarité à Paris, le cirque Bouglione reprend la route pour une tournée qui fera étape dans 40 villes françaises. Thierry Bouglione dresse les chevaux qui exécutent un ballet magnifique. Son secret ? Être "au maximum de la tranquillité". Ils s'entraînent quotidiennement. "C'est comme des athlètes", confie-t-il à France 2. Quand le cirque Bouglione est sur les routes, c'est déjà un spectacle : 65 convois, une vingtaine de caravanes, un réfectoire, des loges, plus de 500 tonnes de matériel. Le cirque arrive à Rennes (Ille-et-Vilaine). Et pour que tout ce petit monde s'installe, c'est au centimètre près que cela se joue. Une routine pour la troupe qui charge et décharge jusqu'à deux fois par semaine. Son seul ennemi : le temps. "C'est surtout le vent qui est dangereux. Quand on va monter la toile, si le vent s'engouffre en dessous, ça peut tout faire exploser", commente le responsable.

Au contact des animaux

Ces jours d'installation, pas de spectacle. C'est l'occasion pour les artistes de répéter leur numéro. Pierre s'entraîne deux heures par jour. "Quand je m'arrête un jour ou deux, la reprise, j'ai beaucoup de mal (...). Au niveau du souffle et du cardio", explique Pierre Marchand. Arta est la Madame Loyal du spectacle, elle vit sa première tournée en caravane, avec son bébé qui voit des animaux tous les jours. Sauf les tigres. Seules trois personnes sont autorisées à y accéder. Sur la piste, une cinquantaine d'artistes enchaîne deux spectacles. Parfois, ce sont 1 800 spectateurs qui les attendent.

Le JT
Les autres sujets du JT