Stephen Sondheim, légende de la comédie musicale américaine, est mort à l'âge de 91 ans

Il avait été engagé à seulement 25 ans pour écrire les paroles du mythique "West Side Story", son premier spectacle sur Broadway, plus tard adapté à l'écran.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Stephen Sondheim, légende de la comédie musicale américaine et parolier de "West Side Story", à New York, le 9 mai 2004. (SCOTT GRIES / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)

C'est une figure de Broadway qui a tiré sa dernière révérence. Stephen Sondheim, légende de la comédie musicale américaine et parolier de West Side Story, est mort vendredi 26 novembre à l'âge de 91 ans, a annoncé à l'AFP Rick Miramontez, le porte-parole de l'une de ses pièces, Company, actuellement en représentation à Broadway.

Son avocat, F. Richard Pappas, avait préalablement annoncé au New York Times que Stephen Sondheim s'était éteint soudainement à son domicile de Roxbury, dans le Connecticut (nord-est du pays), après avoir célébré Thanksgiving avec ses amis la veille.

Un Oscar, un prix Pulitzer et des Grammy

Formé tout jeune par le grand maître de la comédie musicale Oscar Hammerstein (Show Boat, La Mélodie du bonheur), Stephen Sondheim avait été engagé à seulement 25 ans pour écrire les paroles de la désormais mythique West Side Story, son premier spectacle à Broadway, plus tard adapté à l'écran.

Né le 22 mars 1930 à New York, il était considéré comme l'un des plus grands compositeurs de comédie musicale et était perçu comme un intellectuel du genre, car il préférait le théâtre d'art au divertissement si répandu à Broadway. Il avait notamment travaillé sur Sweeney Todd, Gypsy, Sunday in the Park with George, A Little Night Music, comme compositeur ou parolier. Au cours de sa longue carrière, ce géant de Broadway a remporté huit Grammy Awards, tout autant de Tony Awards, un Oscar, ainsi qu'un prix Pulitzer.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Comédies musicales

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.