Découvrez "La Dernière saison" du Cirque Plume en images

C'est la "Dernière saison"... Le cirque Plume referme le chapiteau jaune avec une tournée mondiale qui promet de belles émotions. Plus de trente ans de merveilles et d’ingéniosité que la troupe originaire de Franche-Comté menée par Bernard Kudlak présente jusqu'en 2020. En attendant de découvrir cet ultime opus, la rédaction de France 3 Besançon nous offre quelques belles images.

\"La dernière saison\" signe l\'ultime création du Cirque Plume après trente ans de poésie, de rire et d\'engagement
"La dernière saison" signe l'ultime création du Cirque Plume après trente ans de poésie, de rire et d'engagement (Pascal Sulocha)
Le Cirque Plume tire sa révérence après avoir révolutionné l'art du cirque pendant plus de trente ans. Portée par les mêmes convictions d'origine, la troupe bisontine fondée par Bernard Kudlak offre "La Dernière saison". Une réflexion sur la nature, les saisons et la planète en danger.

Dans "la dernière saison", le Cirque Plume s’empare de la forêt, du froid et du vent... Dans la forêt du Jura, d'étranges fauves dansent sous la lune. L'hiver, la neige est légère comme une plume.

Aujourd’hui, la nature, le vivant, le sauvage sont devenus des objets. À détruire ou à consommer… Le Cirque Plume s’empare de la forêt, de la neige et du vent. À sa façon, dans le rire et la fragilité, en actes de cirque et de musiques. "La dernière saison" est un poème à partager.
Une dernière fois.

(Pascal Sulocha)
Sous l'immense chapiteau jaune, sur les planches et dans les airs, les numéros d'anneau aérien, de mât chinois, de funambule et de contorsion se fondent dans le thème de la nature, de ses forêts et de ses mythes. 
(Pascal Sulocha)
 "Même quand une mer de sacs plastiques dévale sur la scène, c'est encore beau !" dit l'homme aux lunettes rondes et aux yeux rieurs. 
(Pascal Sulocha)

Un spectacle qui traverse les saisons, comme on traverse les âges.
Que l’on soit humain ou humanité ou planète terre ou galaxie ou univers.
Humains ou divins.
Un début, une fin.

(Pascal Sulocha)
Des musiciens, d'élégants danseurs et des personnages burlesques, mi-hommes, mi-animaux, entrainent de leurs côtés les spectateurs dans la poésie colorée des saisons rythmées par la musique du compositeur Benoit Schick. 
(Pascal Sulocha)

Par essence, l’éternité qui nous est donnée est celle de la lecture, la vision, le partage d’un poème.
Quelle qu’en soit sa forme, il peut être un vol de freux sur un champ de blé.
Le regard d’un renard sur le chemin de la promenade, une goutte d’eau dans une feuille de rhubarbe, pour reprendre des images fondatrices de notre histoire.
Et puis les poèmes des humains, les livres, les bibliothèques. L’art et la vie. 

(Pascal Sulocha)

Depuis sa création (1984) la troupe a donné environ 2.500 représentations en France, en Europe et dans le monde, attirant plus de 2 millions de spectateurs. Les trois derniers spectacles - "Plic Ploc" (2004), "L'atelier du peintre" (2009) et "Tempus Fugit" (2013) - ont ainsi fait rêver plus de 300.000 spectateurs chacun, voire près de 400.000 pour "Plic Ploc". 

(Pascal Sulocha)
Le Cirque Plume envisage le cirque sous un autre angle. La compagnie a été l’une des pionnières de ce que l’on a appelé "le nouveau cirque". Exit la piste circulaire, ils optent pour un espace scénique frontal, comme au théâtre : la "boite noire". Cette configuration offre une plus grande liberté pour créer leur univers poétique et musical particulier. Elle sert les jeux d'ombres et de lumières, facilite les entrées et les sorties des artistes et rend possibles les déambulations d'un orchestre sonorisé.
(Pascal Sulocha)
Autre grande nouveauté : pas d'animaux, mais des artistes qui "jouent" l'animal, comme Cyril Casamèze, "l'homme-chien" du spectacle "No Animo Mas Anima" (1991), spectacle qui signa l'entrée du Cirque Plume dans la cour des grands.

Ensuite, nous irons pêcher d’autres rêves sur d’autres rivières.
Et vous irez partager d’autres éternités avec d’autres artistes. Avec ceux qui jouent dans cette "dernière saison", je n’en doute pas.
Nous serons toujours avec vous.
Peut-être même assis à vos côtés sur le gradin trop dur d’un chapiteau épanoui.
On n’a pas fini de s’émouvoir.

Bernard Kudlak - Fondateur du Cirque Plume 
Bernard Kudlak, le créateur du Cirque Plume
Bernard Kudlak, le créateur du Cirque Plume (Pascal Sulocha)


Dire au revoir.
Une dernière tournée, une dernière saison.
Un spectacle de finesse si on peut.
Un spectacle de joie, simple et coloré.
Une fête.
Un pot de retraite ?
Aurons-nous de la peine ? Je ne le pense pas. 

Le Cirque Plume habite un chapiteau de cirque et le Jura des forêts : lieux magiques accueillant en leur sein les monstres et les anges, les joies et les peurs enfantines, les paradis oubliés.
(Pascal Sulocha)

La rédaction de France 3 Franche-Comté a réalisé un documentaire sur l'aventure du cirque bisontain. "Jongleurs de rêves, le chemin du Cirque Plume" est un film de Michel Buzon et Laurent Brocard. 

Les dates de "La dernière saison" (Le spectacle dure 1h50 sans entracte - déconseillé aux moins de 5 ans) 

Le dernier spectacle du Cirque Plume va sillonner la France ces prochains mois jusqu'en 2019
Du 19 mai au 14 juin 2017, Besançon (25)
Du 30 juin au 5 août 2017, Bron (69)
Du 14 au 20 octobre 2017, Amiens (80)
Du 10 au 16 novembre 2017, Roubaix (59)
Du 26 novembre au 3 décembre 2017, Le Havre (76)
Du 11 au 22 décembre 2017, La Rochelle (17)
Du 26 janvier 2018 au 15 février 2018, Caen (14)
Du 2 au 8 mars 2018, Voiron (38)
Du 30 mars 2018 au 29 avril 2018, Rezé (44)
Du 18 mai 2018 au 2 juin 2018, Épinal (88)
Du 26 septembre 2018 au 30 décembre 2018, Paris (75)
Du 1er au 23 mars 2019, Blagnac (31)
Du 5 au 13 avril 2019, Brest (29)
Du 29 mai 2019 au 8 juin 2019, Chambéry (73)