Culture : "L’autre Molière", le pacte de deux génies

Publié Mis à jour
Culture : "L’autre Molière", le pacte de deux génies
FRANCEINFO
Article rédigé par
P. Loison - franceinfo
France Télévisions

Alors que l’on s’apprête à célébrer les quatre centenaires de la naissance de Molière, Eve de Castro publie "L’autre Molière" aux éditions de l’Iconoclaste. 

Et si Molière n’avait pas été l’unique auteur de ses pièces ? Au travers de son livre, Eve de Castro permet au lecteur d’accéder à une facette moins connue de l’homme de théâtre. Celle d’un homme complexe, qui n’a rien laissé derrière lui. "On n'a rien de Molière à part ses pièces. C’est assez courant à l’époque parce qu’on ne gardait pas les manuscrits", explique l’auteure qui rappelle qu’à l’époque "les droits d’auteur n’existaient pas". 

Pacte d’écriture

La rumeur qui annonçait un partage de la paternité de l’œuvre de Molière entre ce dernier et Corneille ne date pas d’hier. Il y a un siècle, en 1919 déjà, Pierre Louÿs avait publié dans la revue littéraire Comœdia un article qui s’intitulait Molière est un chef-d'œuvre de Corneille. Aussi, selon Eve de Castro, "il y aurait eu un pacte d’écriture et un contrat d’amour-haine entre Corneille et Molière". Et l’auteure de détailler, évoquant d’illustres pièces du dramaturge - à l’image du Misanthrope, de l’École des femmes ou d’Amphitryon - que celles-ci étaient "assez cruelles, très graves dans le fond". Avant de conclure : "La thèse est que Corneille aurait écrit ces textes là et que Molière se les serait appropriés et les auraient farcisées".  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.